La viticulture face au réchauffement climatique dans la région

L'Université de Neuchâtel publie une étude sur la question. L'auteur Valentin Comte a détaillé ...
La viticulture face au réchauffement climatique dans la région

L'Université de Neuchâtel publie une étude sur la question. L'auteur Valentin Comte a détaillé les conséquences et les adaptations possibles ce mardi dans La Matinale

Valentin Comte, docteur à l'Université de Neuchâtel et auteur de l'étude sur l'impact du réchauffement climatique pour la viticulture. Valentin Comte, docteur à l'Université de Neuchâtel et auteur de l'étude sur l'impact du réchauffement climatique pour la viticulture.

Quel avenir pour le vin dans le Jura ? La viticulture dans la région subit les impacts du réchauffement climatique, selon une étude de l’Université de Neuchâtel. L’auteur de la recherche et docteur à l’UNINE Valentin Comte était ce mardi l'invité de La Matinale et explique, qu’à court terme, la « précocité des vendanges va continuer de s’avancer, on gagne à peu près 4 jours tous les 10 ans ». Incidence directe sur le goût du vin, l’étude fait aussi état de « l’augmentation des sucres et de la diminution de l’acide » dans les grappes. Les conséquences diffèrent selon les cépages : « Les températures très élevées peuvent être problématiques pour des cépages fragiles comme le pinot noir », précise Valentin Comte qui ajoute : « Au-delà de 2050, le pinot noir ne serait plus cultivable dans le nord de la Suisse » si les émissions de gaz à effet de serre ne diminuent pas. /mmi 

Une dégustation scientifique est organisée ce mardi soir à Delémont à 17h30 au Forum St-Georges.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus