Le projet de fusion dans le Val Terbi va de l’avant

Le Comité de fusion du Val Terbi a planché sur les propositions formulées par la population ...
Le projet de fusion dans le Val Terbi va de l’avant

Val Terbi Les communes du Val Terbi seront bientôt appelées à se prononcer sur leur union

Le Comité de fusion du Val Terbi a planché sur les propositions formulées par la population lors des séances d’information organisées en janvier dernier. Il en a fait une synthèse, et vient d’adresser les modifications retenues aux habitants.

 

Droits populaires et vote consultatif introduits

Les changements concernent notamment le futur Conseil général, qui siégera dans le plus grand village fusionné, mais qui sera décentralisé dans l’une des autres localités au moins une fois par an ; les droits populaires d’initiative et de référendum sont introduits, de même que la possibilité d’un vote consultatif dans un seul village, pour un sujet qui le concerne expressément. En revanche, le comité n’a pas retenu les propositions concernant le lieu d’origine. "Cette disposition répond à des exigences confédérales et cantonales. Le comité de fusion ne peut rien y changer", explique le bulletin d’information envoyé à la population.

 

L’article sur les élections reste inchangé

Il ne modifie pas non plus l’article concernant les élections. Lors des séances organisées en janvier, certaines voix s’étaient élevées pour demander notamment une prolongation de la période transitoire, fixée à 5 ans. "Le comité n’est pas revenu en arrière pour assurer une représentation systématique des plus petits villages au sein du Conseil général. Il aurait fallu maintenir des cercles électoraux, on aurait peut-être un peu favorisé l’esprit de clocher, et ce n’était pas l’idée ni le but du comité de fusion", justifie le secrétaire, Luc Fleury. "Au contraire : on s’est interdit d’influencer artificiellement les choses en provoquant un découpage, ou des désignations de candidats", poursuit-il.

 

Démarche participative pour inventer la nouvelle commune

Le Comité de fusion veut désormais dessiner les contours de la future commune. Il organise une soirée participative pour la population, le 8 septembre dès 19h au Centre communal de Vicques. A cette occasion les personnes, associations et sociétés intéressées pourront prendre part à l’un des ateliers prévus. Le premier se penchera sur le développement régional, la démographie et l’aménagement du territoire ; le deuxième sur les infrastructures, les services à la population et la proximité des autorités ; le troisième se concentrera sur l’identité et les spécificités villageoises.

Par la suite, une fois affinée, la convention de fusion sera transmise à la population, assortie d’un plan d’investissement. De nouvelles séances permettront de présenter aux citoyens un budget prévisionnel pour l’année 2013 et des propositions concernant les taxes et la quotité d’impôts, de même que les aspects organisationnels. Le vote doit intervenir courant 2012. /lbe


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus