Le Jura pousse à innover

Parlement jurassien

Un coup de pouce aux entreprises innovantes. Le Parlement jurassien a décidé aujourd’hui d’accorder un statut particulier aux NEI, qui leur permettra de bénéficier d’avantages fiscaux. Les élus ont accepté la loi en première lecture par 37 voix contre 19 et 2 abstentions.

NON clair de la gauche

La question a toutefois fait débat à la tribune. Les groupes CS-POP-Verts et socialiste s’y sont opposés avec fermeté. Le député Loïc Dobler a explicité les griefs du PS à l’encontre de cette loi à la tribune. Pour lui, le système proposé n’est pas le bon pour diversifier le réseau économique jurassien. Il accorde des faveurs fiscales alors que le canton connaît des difficultés financières. Le député ajoute que la loi favoriserait les entreprises en place, plutôt que la création d’entreprises. Il souligne aussi que des points sont flous et risquent de permettre des décisions arbitraires, notamment sur le choix des entreprises bénéficiaires. Pour le CS-POP-Verts Jean-Pierre Petignat, la loi est de plus discriminatoire pour les entreprises qui investissent en permanence pour rester concurrentielles.

Réponse cinglante du ministre

Le ministre des finances n’a pas hésité à s’en prendre aux arguments développés à la tribune par les partis de gauche. Il s’est même montré quelque peu échauffé par la teneur des propos tenus à la tribune. Pour Charles Juillard, cette loi favorise également la création de nouveaux emplois à haute valeur ajoutée. Il s’en est ainsi pris aux socialistes et CS-POP-Verts en disant qu’il « ne faudrait plus venir nous casser les pieds pour nous dire qu'il faut tout faire pour augmenter les salaires dans ce canton ». /iqu+afa


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus