Craintes autour des paiements directs

Du changement craint par les paysans jurassiens. La réforme de la politique agricole prend ...
Craintes autour des paiements directs

agriculture

Du changement craint par les paysans jurassiens. La réforme de la politique agricole prend gentiment forme. Les ordonnances sont en consultation jusqu’au 28 juin. La nouvelle PA 2014-2017 devrait entrer en vigueur au 1er janvier 2014. Elle pourrait avoir des conséquences pour les exploitations de la région, notamment en ce qui concerne les paiements directs. Selon l’Office fédéral de l’agriculture, les Romands reçoivent actuellement en moyenne 20% de primes en plus que les Alémaniques. Le canton du Jura et celui de Neuchâtel sont les mieux lotis : une exploitation perçoit entre 77'228 et 96'608 francs par année.

 

Et après ?

Les paiements directs sont pour l’instant attribués en fonction de la détention de bétail et de la surface exploitée. A l’avenir, les subventions seront surtout liées à la surface. En attendant l’adoption définitive des ordonances, les agriculteurs jurassiens ne savent pas trop sur quel pied danser. « D’après les analyses dont on dispose actuellement, il semble que les paiements directs qui seront attribués aux exploitations jurassiennes seront du même ordre de grandeur qu’auparavant. Peut-être avec une légère amélioration, mais cela sera encore à vérifier, explique Jean-Paul Lachat, chef du Service de l’économie rurale jurassien. Pour l’instant, nous sommes dans les calculs et les approximations. On en saura plus après une première année de PA 2014-2017, c’est-à-dire en décembre 2014». /afa


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus