La St-Martin : une poule aux œufs d’or ?

Décoration de St-Martin par la crèche les Lutins

Des milliers de personnes à nourrir. La St-Martin connaît un succès grandissant, ce qui devrait réjouir les restaurateurs. Mais depuis quelques années, les sociétés de la région organisent aussi le festin. Leur nombre a d’ailleurs augmenté. La recette de district de Porrentruy a enregistré 17 demandes de permis cette année, contre 11 en 2013. Désormais les convives ont le choix entre le menu au restaurant ou dans une salle des fêtes voir lors d’une marche gourmande. Cette nouvelle mode permet bien sûr d’accueillir encore plus de monde en Ajoie. Jura Tourisme estime qu’entre 30 et 40’000 repas sont servis pendant cette période.

Mais cette croissance a des effets sur les restaurants, qui n’affichent plus forcément complet. Les salles des fêtes proposent souvent des animations. Mais certains établissements ne peuvent pas suivre la tendance. GastroJura met en avant le coût d’un orchestre. A l’inverse des sociétés, les restaurateurs doivent faire face à des charges financières comme la TVA ou encore le salaire du personnel. Pour Jura Tourisme, la St-Martin permet surtout des retombées positives à long terme sur le tissu économique. Les personnes qui auront passé un bon moment reviendront peut-être pour d’autres occasions dans la région. /nqu

Dans le cochon, tout est bon !

Reportage réalisé le 15.11.2014

Enquête sur la concurrence entre les salles et les restaurants réalisée par Nancy Quiquerez


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus