Une bonne nouvelle pour les employés de Tag Heuer à Chevenez

Un ouf de soulagement pour les employés de Tag Heuer à Chevenez. L’entreprise d’horlogerie ...
Une bonne nouvelle pour les employés de Tag Heuer à Chevenez

Jean-Claude Biver Jean-Claude Biver, patron de la division horlogère du groupe de luxe français LVMH, reste pour le moment à la tête de Tag Heuer.

Un ouf de soulagement pour les employés de Tag Heuer à Chevenez. L’entreprise d’horlogerie basée à la Chaux-de-Fonds a informé, mardi matin, que la reprise de la production aura bel et bien lieu en janvier 2015 à Chevenez après plusieurs mois de chômage technique. Les 35 employés du site ajoulot  pourront donc retourner à l'usine le mois prochain. En outre, la direction de Tag Heuer précise qu’aucune suppression de poste n’est prévue. Pour rappel, le site de Chevenez avait été frappé par une vague de licenciements en octobre 2013 : 14 employés avaient, en effet, été mis à la porte.

Tag Heuer a profité de cette rencontre avec la presse pour évoquer sa réorganisation en vue de la création de sa propre montre connectée. Pour ce faire, l’entreprise en mains du groupe français de luxe LVMH scinde son secteur recherche et développement en deux : une partie se concentrera sur la haute horlogerie et l’autre sur la haute technologie.

Les dirigeants de Tag Heuer pensent que l’entreprise ne peut pas se permettre de passer à côté de cette révolution technologique. Ils envisagent de sortir leur modèle de montre connectée d’ici fin 2015 début 2016.

Pour concrétiser les nouvelles ambitions de Tag Heuer, le patron de la division horlogère de LVMH Jean-Claude Biver reste pour le moment à la tête de l’entreprise. Il a nommé Guy Semon, vice-président recherche et développement, au poste de directeur général. Ce dernier remplace Stéphane Linder qui a démissionné la semaine passée. /mvr + bbo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus