Sentiments partagés pour Michaël Burri

Michaël Burri épingle un mythe à son palmarès, mais échoue à deux doigts de son rêve. Le pilote ...
Sentiments partagés pour Michaël Burri

 Michaël Burri s'est illustré au "Monte", sans toutefois parvenir à concrétiser tous ses objectifs

Michaël Burri épingle un mythe à son palmarès, mais échoue à deux doigts de son rêve. Le pilote prévôtois a remporté dimanche la catégorie Clio R3T European Trophy du Rallye Monte-Carlo. Il a devancé de 26 secondes l'Italien Luca Rossetti et de 2 minutes et 21 secondes le Français Benoît Vaillant. Au classement général de cette mythique compétition, Burri pointe à la 29e place. La victoire est revenue au Français Sébastien Ogier.

Un dimanche en enfer

La journée de dimanche s'est mal passée pour Michaël Burri. Des problèmes mécaniques l'ont empêché de rivaliser avec les meilleurs. Pire, ils ont permis à l'Italien Luca Rossetti de terminer chaque spéciale devant le Prévôtois. Au final, l'Italien gagne le classement général du trophée grâce à deux victoires de spéciales remportées de plus par rapport à Michaël Burri. Le pilote prévôtois échoue donc à quelques secondes près dans sa quête du Graal. La victoire lui aurait permis de devenir professionnel et de piloter lors de six épreuves de Championnat du monde, en tant que professionnel.

« Il y a une part de mon rêve qui s’est envolée »

Joint ce dimanche, Michaël Burri a semblé très ému et très déçu au bout du fil. Il a par ailleurs affirmé que cette compétition l'avait vraiment usé physiquement. Désormais, il va se reposer et réfléchir à son avenir: « On avait un peu tout misé sur ce rallye-là », s'est exclamé Michaël Burri, avant d'ajouter: « Devenir professionnel, c’est toujours un objectif, mais il y a un grand bout de ce rêve qui s’est envolé dimanche ». /mle (photo: project-diffusion.ch)


Actualisé le