Une saison « très satisfaisante » pour Yannis Voisard

Le cycliste ajoulot affiche un large sourire au terme de sa 1re année chez les professionnels ...
Une saison « très satisfaisante » pour Yannis Voisard

Le cycliste ajoulot affiche un large sourire au terme de sa 1re année chez les professionnels. Il parle de sa 1re victoire comme d’un « très beau moment » et se tourne vers l’an prochain avec appétit

Yannis Voisard es très satisfait de sa saison. Yannis Voisard es très satisfait de sa saison.

« On ne savait pas trop où j’allais me situer. On espérait que je sois à ce niveau-là mais on n’en était pas sûr à 100%. » La saison bouclée, Yannis Voisard peut désormais afficher sa satisfaction. Pour sa 1re année chez les professionnels, le cycliste ajoulot a dû terminer son bachelor en parallèle jusqu’en juin. Ce qui ne l’a pas empêché de fêter un 1er succès le 13 mai à l’occasion de la 4e étape du Tour de Hongrie. « C’était un très beau moment. Ça a vraiment une saveur particulière », s’exclame-t-il. Invité de La Matinale ce jeudi, le Jurassien de 25 ans se dit « plus ou moins surpris mais surtout très satisfait que ça ait aussi bien marché », en référence à sa 3e place sur le Tour de Hongrie, sa 7e position sur le Tour de Sicile, sa 16e sur le Tour de Pologne ou encore son 18e rang sur le Tour de Romandie. Yannis Voisard a également évoqué « le moment le plus difficile de la saison avec la perte d’un ami » sur le Tour de Suisse et la mort du St-Gallois Gino Mäder. « C’est malheureusement le destin », confie l’Ajoulot.

Un grand Tour l’an prochain ?


Les études derrière lui, Yannis Voisard va désormais vivre une 1re préparation complète. De quoi lui donner de l’appétit. « J’espère progresser cet hiver. Il y a beaucoup d’attentes pour l’année prochaine », ne cache-t-il pas. Le cycliste se prend même à rêver d’une participation à un grand Tour. « C’est possible. On dépend des invitations, mais on l’espère », sourit-il. L’Ajoulot affiche déjà sa préférence : « Le Tour d’Italie me fait rêver depuis tout petit avec ses cols mythiques et les conditions climatiques parfois dantesques ». Quant aux Jeux olympiques de Paris, « ce n’est pas spécialement un objectif », annonce Yannis Voisard. « J’aurai d’autres très beaux buts et il faut faire des choix », lance-t-il très sagement. /mle-msc


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus