Le HCFM refroidit (encore) St-Imier

Les hockeyeurs taignons sont allés battre leur rival St-Imier 3-0 mercredi soir en 1re ligue ...
Le HCFM refroidit (encore) St-Imier

Les hockeyeurs taignons sont allés battre leur rival St-Imier 3-0 mercredi soir en 1re ligue, leur deuxième succès de la saison en terre imérienne

Nicolas Boillat (à gauche) et le HCFM ont à nouveau pris le meilleur sur Jonathan Ast et St-Imier. (Photo: archives) Nicolas Boillat (à gauche) et le HCFM ont à nouveau pris le meilleur sur Jonathan Ast et St-Imier. (Photo: archives)

Le HC Franches-Montagnes est un leader impitoyable. Les « sang et or » ont une nouvelle fois remporté le derby face au HC St-Imier sur le score de 3-0 (1-0, 0-0, 2-0) mercredi soir dans le Masterround supérieur de 1re ligue. Les hockeyeurs jurassiens ont signé leur troisième succès de l’hiver face à leur rival en championnat, le deuxième sur la glace de la Clientis Arena. Globalement dominateur, le HCFM a pu compter sur une offensive réaliste et un Thomas Hentzi des grands soirs pour rafler la mise.


Un premier but somptueux pour ouvrir la voie

Même si le début de match a été plutôt à l’avantage des locaux, c’est bien les visiteurs qui ont ouvert la marque. Sur une contre-attaque, Nathan Guichard a mystifié la défense des Bats d’une feinte de frappe inspirée avant de trouver la lucarne du portier Frédéric Dorthe (14e). Fort de son avantage, Franches-Montagnes a alors augmenté la pression dans la deuxième période. Malgré deux avantages numériques, le HCFM n’a trouvé que le montant adverse, sans parvenir à faire trembler les filets. La faute également au portier imérien Frédéric Dorthe, bien à son affaire.


Un dernier tiers sous forme de formalité

Les visiteurs ont salé l'addition dans un dernier tiers haché. Florian Hagi, opportuniste, s’est chargé de faire le break en envoyant le puck dans la lucarne d’un Frédéric Dorthe impuissant (47e). Le HCFM a ensuite profité d’une double supériorité numérique pour anéantir les derniers espoirs imériens par l’intermédiaire d’un Nicolas Boillat dans tous les bons coups (54e).

Au classement, cette victoire permet à la troupe de Michaël Rothenmund de prendre huit points d’avance sur son poursuivant Université Neuchâtel. Le HC St-Imier reste lui scotché au 5e rang, à quatre unités du podium. /ygo

Nicolas Boillat : «On n'est pas là pour faire du tourisme »


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus