Défaite rassurante pour le HC Franches-Montagnes

Pour ses débuts en MyHockey League, la formation jurassienne n’a de loin pas été ridicule malgré ...
Défaite rassurante pour le HC Franches-Montagnes

Pour ses débuts en MyHockey League, la formation jurassienne n’a de loin pas été ridicule malgré son revers face à Arosa 4-2 samedi à Saignelégier

Arnaud Schnegg s'est démené dans la défense grisonne et a inscrit un doublé pour le HC Franches-Montagnes (photo : Georges Henz). Arnaud Schnegg s'est démené dans la défense grisonne et a inscrit un doublé pour le HC Franches-Montagnes (photo : Georges Henz).

« Les gars et moi sommes rassurés par la performance ». C’est avec une forme de soulagement que Michaël Neininger a accueilli le résultat du 1er match de son HC Franches-Montagnes en MyHockey League. L’entraîneur taignon a vu sa troupe s’incliner face à Arosa 4-2 ce samedi à Saignelégier. Si les hockeyeurs jurassiens ont connu un passage à vide fatal de 6-7’ dans la 2e période, lorsqu’ils ont vu leur adversaire égaliser puis prendre le large, ils ont su rivaliser avec l’un des gros calibres de la 3e division nationale. Arnaud Schnegg s’est particulièrement mis en évidence, en marquant les 2 réussites taignonnes d’une part (18e et 53e), et en déstabilisant constamment la défense grisonne d’autre part. Mais il a manqué un petit soupçon de folie au HCFM en fin de match pour revenir à hauteur des visiteurs avant de capituler une dernière fois dans la cage vide à 10’’ de la sirène finale.

Michaël Neininger : « On est parti sur de bonnes bases »

Michaël Neininger avait plusieurs motifs de satisfaction au terme de ce 1er match de l'hiver (photo : Georges Henz). Michaël Neininger avait plusieurs motifs de satisfaction au terme de ce 1er match de l'hiver (photo : Georges Henz).

Dominateur ces dernières saisons en 1re ligue, le HC Franches-Montagnes a pu constater qu’il aura bien plus d’adversité cet hiver. « Ça va être la guerre à chaque journée », prévient le mentor jurassien. Le capitaine du HCFM a relevé une vitesse d’exécution bien supérieure à ce qu’il pouvait voir l’an dernier et un jeu assez agressif. Pas de quoi l’inquiéter. « C’est le jeu qu’on aime ici aux Franches donc ça va aller », s’est rassuré Mathieu Brahier. L’attaquant et ses coéquipiers tenteront de le prouver samedi prochain lors de la visite de Coire à Saignelégier. /msc

Mathieu Brahier : « C’est un apprentissage »


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus