Le VFM arrache le derby

Le Volleyball Franches-Montagnes assoit encore un peu plus sa suprématie territoriale. Dimanche ...
Le VFM arrache le derby

Le Volleyball Franches-Montagnes assoit encore un peu plus sa suprématie territoriale. Dimanche soir, il a remporté de haute lutte le deuxième derby de la saison du championnat de Ligue A contre le Neuchâtel Université Club. Après leur victoire 3-2 à la Riveraine il y a quelques semaines, les Jurassiennes ont une nouvelle fois dominé les Neuchâteloises au tie-break. Le score: 25-17, 25-27, 15-25, 25-21 et 15-11 en faveur des protégées de Romeu Filho. Ce duel a été épique de bout en bout et son issue a été indécise. Les deux équipes ont alterné les moments intenses et les instants creux. Au final, l'équipe qui en a le plus voulu et qui a affiché la plus grande constance a été récompensée. Au classement, le VFM est 5e, le NUC pointe à la 3e place.


On échange les rôles

Le VFM a commencé le match pied au plancher et a profité aussi des fautes directes du NUC pour prendre l'avantage et ne plus le lâcher. Le bloc des joueuses locales a donné du fil à retordre aux visiteuses. C'est logiquement que les Taignonnes l'ont emporté 25-17. Dans la deuxième manche, les Neuchâteloises ont recopié leurs rivales pour se montrer plus tranchantes au filet et pour limiter les fautes directes. Emmenées par une Elizabeth Campbell déterminante, elles ont rétabli la parité, remportant le deuxième set 27-25 contre des Jurassiennes accrocheuses mais trop inconstantes dans les instants déterminants. Les erreurs directes ont aussi rattrapé la troupe franc-montagnarde.


Une claque puis le réveil

Le NUC a maintenu le pied sur l'accélérateur pendant le troisième set et en a fait voir de toutes les couleurs à des Taignonnes dépassées. Les visiteuses ont rapidement mené de trois longueurs, puis de quatre, puis de cinq pour finalement remporter cette manche 25-15. Piqué dans son orgueil, le VFM a réagi dans le quatrième set, en faisant la course en tête durant toute la manche, s'appuyant sur une efficacité retrouvée et une passeuse précise. Neuchâtel n'a pas su trouver la faille lorsque les espaces étaient présents et s'est mis à douter. Avec beaucoup de caractère et d'assurance, les protégées de Romeu Filho ont mis la main sur le quatrième set 25-21.


Un tie-break électrique

Les dernières minutes de ce derby ont été électriques. Et ce sont les Jurassiennes qui ont le mieux géré leurs émotions dans les moments déterminants. Le VFM a toujours fait la course en tête dans le tie-break, en se basant notamment sur une excellente défense, emmenée par la libero Taryn Sciarini. Avec un brin de réussite aussi, les Jurassiennes ont pris le dessus. Les Neuchateloises peuvent regretter un manque d’efficacité au filet, elles qui n’ont pas su conclure certains points qui leur étaient favorables. Le bloc de la troupe de la Riveraine a surtout fait défaut dans les derniers échanges de cette partie. C’est un smash aussi puissant que précis de la meilleure joueuse de la rencontre, la Jurassienne Linda Kronenberg, qui a clos un derby haletant et indécis de bout en bout. /mle

Le résumé

Interview de Taryn Sciarini

Interview de Silvan Zindel


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus