La finale s’éloigne

La marche était trop haute pour le Volleyball Franches-Montagnes. Les filles de Romeu Filho ...
La finale s’éloigne

Le Volleyball Franches-Montagnes a été dominé par Aesch-Pfeffingen 3-0 jeudi à Rossemaison et doit désormais réaliser un parcours parfait pour atteindre la finale des play-off de Ligue A

Aude Buchwalder se heurte au bloc rhénan (photo : Georges Henz) Aude Buchwalder se heurte au bloc rhénan (photo : Georges Henz)

La marche était trop haute pour le Volleyball Franches-Montagnes. Les filles de Romeu Filho ont été battues par Aesch-Pfeffingen 3-0 jeudi soir à Rossemaison dans le premier acte des demi-finales des play-off de Ligue A. Les Jurassiennes ont été dominées 25-22, 25-13 et 25-14. Menées 1-0 dans ce duel au meilleur des trois matches, elles n’ont plus le droit à l’erreur. Pour atteindre la finale, elles devront l’emporter deux fois en terre bâloise.

 

Des débuts accrochés

Le VFM a pourtant entamé la rencontre sur le même rythme que son adversaire. Sans être flamboyantes, les Franc-Montagnardes ont su s’accrocher. Sous l’impulsion d’une Florencia Busquets en feu, elles ont même pris les devants pour virer en tête au deuxième temps mort technique 16-14. Les Jurassiennes avaient alors réglé leurs problèmes de réception début de match et profitaient de chaque erreur adverse.

 

Un soudain trou noir

Puis la machine s’est déréglée. Aude Buchwalder et ses coéquipières n’ont plus trouvé la solution. Le bloc taignon n’a jamais trouvé la bonne carburation et Aesch s’est détaché. Les Bâloises ont signé un partiel de 9-0 pour prendre le large. Un gros coup de massue pour le VFM qui ne s’en remettra jamais. Même si les joueuses de Romeu Filho ont montré de l’abnégation et du caractère dans la fin du set, Aesch a pu gérer son avantage et empocher la première manche 25-22.

 

Aesch déroule

Le Volleyball Franches-Montagnes ne s’est jamais remis de ce trou noir. « Ça nous a mis un coup au moral », avouera Elsa Donzé, la libero jurassienne. S’il a fait illusion dans le début de la deuxième manche (4-4 puis 7-7), le club taignon n’a pas su tenir le rythme imposé par le visiteur. La formation rhénane a haussé son niveau de jeu et s’est appuyée sur trois filles particulièrement brillantes : la passeuse Tess Von Piekartz, la Bulgare Ralitsa Vasileva et la meilleure marqueuse Laura Künzler. L’écart n’a cessé de grandir sans que le VFM ne puisse y faire quoi que ce soit. Et Aesch n’a pas faibli dans le dernier set, se détachant dès les premiers échanges. « On est passé à côté du match », reconnaîtra l’attaquante Aude Buchwalder. Reste désormais à en tirer les enseignements pour tenter de renverser cette formation bâloise dans sa salle. /msc


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus