« On doit être capable de se surpasser »

L’entraîneur du Volleyball Franches-Montagnes Olivier Lardier avoue humblement que son équipe ...
« On doit être capable de se surpasser »

L’entraîneur du Volleyball Franches-Montagnes Olivier Lardier avoue humblement que son équipe va défier un ogre en quart de finale des play-off de Ligue A

Place aux play-off pour Olivier Lardier et le Volleyball Franches-Montagnes (photo : Jonathan Vallat). Place aux play-off pour Olivier Lardier et le Volleyball Franches-Montagnes (photo : Jonathan Vallat).

Le défi est de taille pour le Volleyball Franches-Montagnes. Il doit battre trois fois en cinq matches une formation qui n’a subi que trois revers sur l’ensemble de la saison régulière de Ligue A. Le VFM entame dimanche les play-off. Il s’en va jouer son premier acte des quarts de finale dans la salle de Kanti Schaffhouse à 16h30. Les Alémaniques restent sur 15 victoires en 16 parties. Autant dire que les Jurassiennes font faire face à un ogre. « On doit essayer de jouer mieux que ce qu’on a fait jusqu’à maintenant. Ça veut dire qu’on doit être capable de se surpasser ». Olivier Lardier, l’entraîneur franc-montagnard ne se voile donc pas la face au moment d’aborder ces séries finales. Son VFM a perdu les deux duels qu’il a livré cette saison face à Kanti Schaffhouse. « On va se retrouver avec nos trois ailières face à une attaquante de pointe qui les domine de 15 à 20 centimètres », détaille le coach français du club taignon.

Olivier Lardier : « On connaît leurs points forts et leurs points faibles »

Pour autant, le Volleyball Franches-Montagnes ne part pas battu d’avance. Il entend aller décrocher la 5e place finale de ce championnat de Ligue A, une place qualificative pour la prochaine Coupe d’Europe. Si le VFM devait prendre la porte en quart de finale, il aurait encore deux séries de classement pour y parvenir. Et la formation taignonne a des arguments à faire valoir.

Olivier Lardier : « On est beaucoup plus complet que la saison dernière »

VFM – Schaffhouse c’est exactement la même affiche qu’il y a une année au même stade de la compétition. Pourtant, cette série sera totalement différente. Le format des play-off a changé. Les duels se jouent désormais au meilleur des cinq matches, contre trois l’an dernier. « En 24h, tout pouvait être joué, c’était très stressant », détaille Olivier Lardier. L’entraîneur franc-montagnard voit tout de même cette nouvelle formule à l’avantage des grosses équipes de la Ligue. « Ça leur permet d’avoir un faux-pas et de se rattraper », dit-il. Au Volleyball Franches-Montagnes de démontrer le contraire. /msc


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus