Melanie Cina : « On veut performer et montrer le travail de ces derniers mois »

L’entraîneure du Volleyball Franches-Montagnes était l’invitée de La Matinale vendredi avant ...
Melanie Cina : « On veut performer et montrer le travail de ces derniers mois »

L’entraîneure du Volleyball Franches-Montagnes était l’invitée de La Matinale vendredi avant d’aborder les play-off de Ligue B contre Baden

Les joueuses du Volleyball Franches-Montagnes et leur entraîneure Melanie Cina sont prêtes pour les play-off. (Photo : archives Jonathan Vallat) Les joueuses du Volleyball Franches-Montagnes et leur entraîneure Melanie Cina sont prêtes pour les play-off. (Photo : archives Jonathan Vallat)

Place à la 2e phase de la mission promotion du Volleyball Franches-Montagnes. Les Taignonnes entament les play-off de Ligue B dimanche. Elles se rendent à Baden à 18h pour le premier acte des demi-finales. Une série qui se joue au meilleur des trois actes. Les Jurassiennes font office de grandes favorites face aux Argoviennes qu’elles ont battues à deux reprises sur le score de 3 à 0 lors de la saison régulière. Après un exercice de 22 matches menés tambours battants avec 61 points sur 66 possibles, l’équipe de Saignelégier se retrouve exactement là où elle souhaitait être, soit l’équipe la mieux placée pour briguer une promotion dans l'élite. L’entraîneure du VFM Melanie Cina était l’invitée de La Matinale vendredi pour évoquer ces play-off : « Le plus important est de ne rien changer par rapport à ces dernières semaines. L’accent sera sur notre jeu, ce sera plus important de contrôler ce qui se passe de notre côté. Cela reste une demi-finale, on veut aller au prochain tour, donc la pression est chez nous. Ce sera à nous d’imposer notre jeu et d’aller chercher les deux victoires », explique la Haut-Valaisanne.

Malgré les succès qui se sont enchaînés cette saison, l’entraîneure du VFM ne lâche rien et voit encore une marge de progression dans ses rangs : « On joue à un très bon niveau pour notre ligue, mais souvent dans les petites choses qui n’ont pas l’air dures, c’est là qu’on a des petits soucis, on peine un peu, ou sur des points qui durent, ou à un moment donné on perd un peu de concentration, donc on a partout encore un petit peu de marge de progression. On a analysé nos chiffres et on les a aussi comparés avec ceux de la Ligue A, pas forcément avec ceux de la Ligue B, pour voir où on en est et on s’est tout le temps mis des objectifs pour s’améliorer », confie Melanie Cina.

À noter qu’il n’y a, a priori, que le club taignon et Köniz qui briguent une promotion en Ligue A, donc si une seule de ces deux formations accède à la finale, elle sera automatiquement promue. /emu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus