Bilan 2016 « satisfaisant » pour la Promotion économique

Les actions menées par la Promotion économique ont contribué l’an dernier à la création de ...
Bilan 2016 « satisfaisant » pour la Promotion économique

Les actions menées par la Promotion économique ont contribué l’an dernier à la création de 205 emplois potentiels dans le canton

Principaux chiffres du bilan 2016 de la Promotion économique. Principaux chiffres du bilan 2016 de la Promotion économique.

« C’est satisfaisant, mais ce n’est pas extraordinaire ». C’est avec beaucoup de retenue et sans superlatifs que le ministre jurassien de l’économie, Jacques Gerber, a commenté le bilan 2016 de la Promotion économique. Au total, 48 entreprises ont été soutenues, ce qui devrait permettre la création de 205 emplois potentiels à l’avenir. Ce chiffre avoisinait les 500 places de travail en 2014. « Considérant les difficultés des entreprises dans cette situation économique morose, on reste satisfait des résultats obtenus sur 2016. Ces 205 emplois sont ceux mentionnés dans les « business plan » des projets qui nous sont proposés et soutenus par la Promotion économique. Ce sont donc les emplois que prévoient réellement de développer les entreprises », explique le ministre.

 

Une collaboration grandissante avec Basel Area

Parmi ces créations d’emplois, 80 sont annoncées par les neuf entreprises étrangères implantées dans le canton en 2016. Des implantations qui sont le fruit d’une collaboration grandissante entre le Jura et le parc d’innovation Basel Area. Les négociations entre les deux cantons bâlois et le Jura ont accouché de la création en janvier dernier d’une société anonyme où les trois Etats sont partenaires à parts égales. « Mais l’idée à long terme est d’ouvrir l’actionnariat à la recherche et aux privées », consent Jacques Gerber. Un nouveau tournant est prévu pour 2017 avec l’implantation d’une antenne jurassienne du parc d'innovation Basel Area. On ignore encore où sera implanté ce bâtiment - vraisemblablement à Delémont - qui fera office de trait d’union entre les PME jurassiennes et Basel Area. Pour le Jura, c’est une manière de compenser certaines faiblesses. « Le Jura souffre du fait qu’il n’a pas d’institut de recherche. Ces collaborations visent justement à nous permettre de faire venir des experts de cantons où il y a une telle recherche et d’en faire profiter les entreprises et projets jurassiens », commente le chef du service de l’économie et de l’emploi, Claude-Henri Schaller.

 

L’implantation d’une grande entreprise étrangère espérée

La promotion économique compte sur cette collaboration avec Basel Area pour tenter de dissiper la morosité économique actuelle. Grâce au réseau bâlois, le canton souhaite toujours réaliser un gros coup en 2017. « On espère l’implantation d’un bon et grand projet d’une entreprise étrangère dans le canton grâce à Basel Area, comme cela avait été possible avec Fossil à l’époque », confie Jean-Claude Lachat, délégué à la promotion économique. Pour l’instant, aucun nom n'a été dévoilé et il n'y a encore rien de concret selon le département de l’économie. On se risque seulement à dire que quelques indices présagent d’une année 2017 meilleure que 2016. /jpi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus