Droite, centre et milieux économiques contre l’initiative 99%

Les partis politiques jurassiens de la droite et du centre ainsi que des associations économiques ...
Droite, centre et milieux économiques contre l’initiative 99%

Les partis politiques jurassiens de la droite et du centre ainsi que des associations économiques s’unissent pour combattre le texte des jeunes socialistes

La droite et les milieux économiques dans le Jura s’opposent au texte déposé par la Jeunesse socialiste en 2019. (Photo : Peter Klaunzer) La droite et les milieux économiques dans le Jura s’opposent au texte déposé par la Jeunesse socialiste en 2019. (Photo : Peter Klaunzer)

Les partis politiques jurassiens de droite et du centre ainsi que les milieux économiques ne sont pas séduits par l’initiative 99%, et c’est peu de le dire. Ils recommandent de rejeter massivement le texte des Jeunes socialistes suisses, soumis au vote le 26 septembre prochain. PDC, PLR, UDC, PVL, CCIJ, Fer-Arcju, AgriJura et Association des propriétaires fonciers : tous tirent à boulets rouge sur l’initiative. Le texte prévoit que les revenus du capital soient imposés à 150%, au lieu de 100%, à partir d’un montant défini. Les Jeunes socialistes évoquent le seuil de 100'000 francs de gain. La somme perçue servirait à aider les personnes qui disposent de petits ou de moyens revenus ainsi qu’à améliorer les prestations sociales.

Les opposants jurassiens au texte dénoncent un piège fiscal et affirment que l’initiative ne toucherait pas seulement le 1% des contribuables les plus riches. Ils estiment que « de nombreux autres acteurs économiques passeraient à la caisse », notamment les PME, les sociétés familiales de taille moyenne, les entrepreneurs dont le patrimoine personnel est lié à leur entreprise ou encore les propriétaires immobiliers, les exploitants agricoles et les épargnants. Les opposants dénoncent également « une surtaxe arbitraire sur des revenus fictifs », comme l’explique Pierre-Alain Berret, directeur de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Jura :

Les milieux économiques jurassiens ainsi que les partis de droite et du centre indiquent, par ailleurs, que le capital est déjà fortement taxé aujourd’hui en Suisse. Ainsi, « 1% des contribuables les plus aisés paient 40% de l’impôt fédéral direct ». De même, « dans le Jura, 1% des contribuables s’acquittent de 13% du total de l’impôt sur le revenu et de 53% du total de l’impôt sur la fortune ». Autre rappel formulé par les opposants à l’initiative 99% : la Suisse est « le 3e pays de l’OCDE où les revenus sont répartis de la manière la plus égalitaire ». Leur conclusion : « il est erroné d’opposer capital et travail car tous deux contribuent à la prospérité générale ». /comm-rch-fco


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus