Déception et incompréhension à la Goule

Après la décision de la Poste, la réaction des principaux concernés. Six ménages de la Goule ...
Déception et incompréhension à la Goule

Les habitants de la Goule ne sont pas contents de la décision prise par la Poste

La Goule La Goule

Après la décision de la Poste, la réaction des principaux concernés. Six ménages de la Goule – situés sur la commune du Noirmont au bord du Doubs – ne vont plus recevoir leurs courriers postaux. C’est la commune taignonne qui a indiqué la décision du géant jaune mardi.

Les habitants de la Goule ont appris l’information en début de semaine. C’est un responsable de la Poste qui est venu en personne leur annoncer la nouvelle. 

 

Les témoignages des habitants

Les citoyens de la Goule regrettent ainsi cette décision. « C’est une grande erreur, parce qu’on a besoin des journaux », affirme Walter Fankhauser, retraité et qui vit à la Goule depuis 37 ans. Une autre personne partage son avis. « C’est une chose aberrante. On nous propose une case postale à neuf kilomètres de notre lieu de vie. Ce n’est pas tellement logique », explique Martial Jeanbourquin, employé de la centrale hydroélectrique de la Goule. Un autre individu rencontré mercredi - qui veut garder l’anonymat - dit que « le courrier est quelque chose de confidentiel, qu’on veut avoir directement dans sa boîte aux lettres ».

 

Et le restaurant ?

Mais à la Goule, il n’y a pas que des habitations. Il y a également un restaurant. La tenancière de l’établissement affirme que « cela n’aura pas d’incidence sur sa clientèle, au niveau commercial ». Marion Aldeguer déplore plutôt le fait de ne plus avoir de contact humain avec le facteur, « pour avoir des nouvelles de l’extérieur » si on reprend ses termes.

 

Etat de la route, comme prétexte

La dangerosité de la route évoquée par la Poste n’est qu’un prétexte, selon Walter Fankhauser. « La chaussée n’est pas plus dangereuse en hiver qu’en été », appuie-t-il. Selon des témoignages recueillis sur place, plusieurs dizaines de frontaliers empruntent le tronçon chaque jour.

Peut-être que certains facteurs craignaient de livrer le courrier à la Goule, en raison de la sinuosité du chemin, d’après Martial Jeanbourquin. « La route de la Goule, ce n’est pas le boulevard de la Chaux-de-Fonds », reconnait-il.

Un facteur qui amène les colis, lettres et journaux depuis des années à la Goule comprend le mécontentement des habitants, lui n’a jamais eu d’accident de la circulation. Selon lui, la suppression de la desserte de la Goule fait partie de la stratégie de la Poste. « Ce n’est qu’un début, d’autres mesures vont suivre et, finalement, il ne restera que les grands offices postaux », estime-t-il.

 

Pas de déménagement

Mais pour Walter Fankhauser, habitant de la Goule, il n’est pas question de déménager, malgré la perte d’un service public. « C’est un petit paradis ici. On a tout ce qu’il faut, la nature et le calme » avance-t-il.

Les six ménages de la Goule ne vont pas pour autant rester les bras croisés. Ils vont s'unir pour faire une opposition conjointe d’ici le 20 avril. /emu + bbo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus