32 personnes seront licenciées chez MGI

Les discussions n’auront pas permis de préserver tous les emplois. Le groupe horloger MGI, ...
32 personnes seront licenciées chez MGI

Les négociations entre le groupe horloger MGI à Bienne et le syndicat Unia ont abouti sur moins de licenciements qu'annoncé initialement et sur un plan social

Movado,Bienne,MGI Luxury Group

Les discussions n’auront pas permis de préserver tous les emplois. Le groupe horloger MGI, détenteur des marques Movado et Ebel, va procéder à 32 licenciements sur ses sites biennois. Les personnes concernées bénéficieront d’un plan social jugé « acceptable » par le secrétaire syndical et co-directeur de la section Bienne-Seeland d’Unia, Jésus Fernandez, qui nous a confirmé cette information en exclusivité mercredi. Le syndicat a rencontré la direction et les associations patronales durant le mois d’avril. Il a pu communiquer le fruit de leurs négociations mercredi.

 

Nombre de suppressions d’emploi réduit

« De 45 licenciements évoqués au début de nos négociations, nous sommes passés à 32 » explique José Fernandez. Il regrette que les propositions formulées par Unia auprès de MGI n’aient pas permis d’empêcher toutes les suppressions d’emploi. L'entreprise avait motivé sa décision par des raisons économiques. /sca


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus