Une longue et fructueuse séance à Porrentruy

Moutier s'est invité au Conseil de ville de Porrentruy. L'actuel président du législatif prévôtois ...
Une longue et fructueuse séance à Porrentruy

Le Conseil de ville à Porrentruy a duré plus de trois heures et tous les points à l’ordre du jour ont été acceptés

Hôtel de ville de Porrentruy Le Conseil de ville de Porrentruy était teinté des couleurs prévôtoises.

Moutier s'est invité au Conseil de ville de Porrentruy. L'actuel président du législatif prévôtois, Pierre Roth, et sa prédécesseure, Corinne Schwab, ont tout d’abord pris la parole pour évoquer le vote du 18 juin. Le poste d’observateur ne sera pas maintenu, puisque Moutier fait partie désormais du même canton. Mais l’arrivée de la cité prévôtoise dans le Jura a aussi été abordée au travers d’une motion. Le texte, déposé par le PLR et acceptée jeudi soir, exhorte le Conseil municipal à faire toutes les démarches nécessaires pour éviter un possible départ du Ministère public. Cette intervention fait suite à une autre motion validée par le Parlement jurassien, qui vise à réunir les organes d’enquêtes pénales. Le Ministère public se trouve à Porrentruy, alors que la police judiciaire se situe à Delémont. Toutefois, les deux entités travaillent quotidiennement ensemble. Le PLR bruntrutain insiste pour que le chef-lieu ajoulot abrite les deux organes. Les promesses de localiser certains services cantonaux à Moutier laissent le motionnaire perplexe, puisque l’Ajoie a peu été touchée. Manuel Godinat ignore les intentions du Gouvernement jurassien et craint que l’exécutif ne souhaite centraliser d’avantage les organes d’enquêtes pénales. Le conseiller de ville PLR réfute tout excès de régionalisme à travers cette motion. Selon Manuel Godinat, il doit y avoir une répartition claire et équitable entre tous les districts, y compris Moutier.

 

Les autres points acceptés de la soirée

La coopérative Porrentruy 2001 pourra construire un immeuble locatif dans le quartier de Lorette. Le bâtiment devrait compter 19 appartements, la plupart à loyer modéré.

Les Planchettes avancent d’un pas dans l’autonomisation. Le Conseil de ville a accepté à l’unanimité, mais après de longues discussions, le principe. Cet EMS devrait devenir une société anonyme, si le peuple accepte le projet le 24 septembre.

Les comptes 2016 ont, sans surprise, été approuvés jeudi soir. Ils bouclent sur un bénéfice de 815'000 francs.

 

L'UAPE déménage

L'unité d'accueil pour écoliers va déménager. Le conseiller municipal Pierre-Olivier Cattin a informé le Conseil de ville que les écoliers, en dehors des cours, se rendront dans les anciens locaux de la HEP BEJUNE, situés à la rue du Banné. Les autorités municipales ont dû louer cet espace puisque la demande en place d'accueil va augmenter dès la rentrée. Les enfants étaient jusqu'à présent accueillis dans le bâtiment Juventuti ainsi qu'à la Maison de l'enfance. Ces locaux devraient d'ailleurs être agrandis ces prochaines années, afin de réunir tous les enfants sur un même site. /ncp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus