L’Université de Neuchâtel ne veut pas délocaliser

Une extension oui, mais pas de délocalisation. L’Université de Neuchâtel réagit à la suite ...
L’Université de Neuchâtel ne veut pas délocaliser

Une extension de l’Université de Neuchâtel est à l'ordre du jour. Si elle devait se concrétiser, elle se ferait sur le Littoral et non à La Chaux-de-Fonds dans un souci de centralisation géographique

Une extension oui, mais pas de délocalisation. L’Université de Neuchâtel réagit à la suite des revendications de la Ville de La Chaux-de-Fonds de voir l’institution s’installer au sein de la Métropole horlogère. A l’heure actuelle, l’UniNE est à la recherche de locaux mais ne veut pas délocaliser. Un projet a déjà été sur la  table en 2014. L’institution convoite pour les années à venir un nouveau grand auditoire ainsi que des salles pour l’enseignement du sport au bord du lac. Il s'agit là d'un souhait de l'Uni.

Si l’Université veut rester dans le bas du canton, c’est d’abord dans un souci de simplicité géographique pour les étudiants qui se baladent d’un bâtiment à l’autre. « Il s’agit donc de créer un réél campus », explique Fabian Greub, porte-parole. De plus, Neuchâtel doit rester un pôle d’attraction pour les étudiants qui viennent des autres grandes villes de Suisses romande. L’UniNE rappelle que dès qu’elle en a l’occasion, elle collabore avec la ville de La Chaux-de-Fonds en y organisant des événements. Une convention de collaboration a d’ailleurs été signée avec la Métropole horlogère il y a quelques années. /ali


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus