Un outil pour planifier l’avenir à Porrentruy

C’est un document de travail qui devrait faciliter les prises de décisions à Porrentruy. Le ...
Un outil pour planifier l’avenir à Porrentruy

Le Plan directeur des déplacements et du stationnement a été présenté jeudi soir aux Conseillers de ville

PDDS Le PPDS traite des différents modes de transport mais aussi de la gestion des places de parking.

C’est un document de travail qui devrait faciliter les prises de décisions à Porrentruy. Le Conseil municipal a présenté jeudi soir aux conseillers de ville le nouveau plan directeur des déplacements et du stationnement. On y trouve toutes les mesures nécessaires pour organiser au mieux le trafic jusqu’en 2030. Les transports en commun, la mobilité douce, les transports individuels motorisés, ainsi que les stationnements, tout y est prévu. Toutefois, les dispositions pour le centre-ville ne sont pas développées dans ce rapport puisqu'un plan directeur localisé Cœur de ville est en cours de finalisation.

 

Une zone centrale destinée à la mobilité douce

Une zone centrale est tout de même mise en avant dans le PDDS, celle-ci s’étend entre l’école de l’Oiselier, le Château et la gare. Dans ce secteur, les autorités souhaitent y inciter la mobilité douce et les transports en commun. Les principaux axes routiers dans cette zone seront ainsi entravés, par exemple avec des limitations de vitesse ou des rétrécissements de la chaussée. Le but est de pousser les automobilistes, qui ne font que traverser Porrentruy, de prendre l’A16, puisqu’à terme ils vont gagner du temps en circulant sur l’autoroute.

 

Une gare au Voyboeuf ?

Concernant les transports en commun, la conseillère municipale en charge de l’urbanisme, Anne Roy, relève que l’offre est bonne mais que l’information quant à cette possibilité manque peut-être. De plus, il faudra encourager les Bruntrutains à changer d’habitude et prendre plus volontiers leur vélo ou un bus pour de petits trajets. Pour encourager davantage l’utilisation des transports publics, il est envisagé de créer une gare dans le secteur Roche de Mars en prévision de l’agrandissement de cette zone industrielle. Cet arrêt ferroviaire pourrait aussi servir à la patinoire.

 

Beaucoup de places mais peu de mouvement

Le PDDS détermine également les mesures à prendre en matière de places de parking. Porrentruy dénombre 2'300 places de stationnement, qui sont occupés en journée à 85%. Mais le problème réside dans le manque de rotation des véhicules qui y sont garés. L’objectif est donc de sortir ces voitures du centre-ville pour les amener dans les parkings à l’extérieur, comme à la Colombière. Les places seront ainsi à disposition des utilisateurs qui doivent se rendre en ville pour une courte période. La première mesure concrète du PDDS sera d’ailleurs d’ouvrir le parking de BKW pour désengorger le centre ancien. /ncp


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus