« Les sapeurs-pompiers seront associés à la réforme 2020 »

Après l’intervention de deux sapeurs-pompiers mécontents de la réforme 2020, Charles Juillard ...
« Les sapeurs-pompiers seront associés à la réforme 2020 »

Après l’intervention de deux sapeurs-pompiers mécontents de la réforme 2020, Charles Juillard a tenu à rappeler qu’il ne s’agit pour l’heure que d’un pré-projet

Les pompiers Image: archives

Ca s’est enflammé ce matin, à l’Assemblée annuelle des délégués de la Société des Sapeurs-Pompiers de la République et Canton du Jura. Après avoir discuté du budget 2018 et entendu quelques discours officiels,  deux membres des sapeurs-pompiers ont souhaité prendre la parole. Ils ont rappelé leur mécontentement face à la réforme prévue pour 2020. Selon eux, ce projet de réorganisation émane seulement de l’Etablissement Cantonal d'assurance immoblière et de prévention, et aucune information ne leur est transmise. Ils dénoncent un manque de communication. « On n’est pas contre une réorganisation, mais on n’accepte pas la manière dont elle est mise en place », ont-ils pu marteler. Ils ont ajouté qu’ils se sentaient démunis. Leurs discours ont été acclamés par leurs confrères.

 

"Il faut savoir attendre"

François-Xavier Boillat, directeur de l’ECA-Jura, estime que ces paroles auraient dû lui être adressées par écrit. Il entend cependant qu’il y a des tensions, mais conseille d'être patient : « En tant que pompiers, nous savons très bien que lorsqu’il y a des inondations, on ne saute pas dans l’eau à pieds joints. Il faut savoir attendre », a-t-il déclaré. Un comité se réunira au mois de janvier pour discuter de cette épineuse question.

 

Un pré-projet pas encore sur pied

C’est ensuite le président du conseil d'administration de l'ECA-Jura, le ministre jurassien Charles Juillard, qui s’est exprimé, non sans volonté d’apaiser la tempête. Il a dit être au courant de ces revendications, mais a lui aussi appelé à la patience. « Je rappelle qu’il s’agit d’un pré-projet », a-t-il dit.  Il a également assuré que « les sapeurs-pompiers seront associés à ce travail. » Un projet qui répond, selon lui, à une évolution de la société. « Il faut rassurer les sapeurs-pompiers: ils font bien leur travail. Mais il faut anticiper des changements en matière de société et de disponibilité des sapeurs-pompiers. Pour 2025, nous avons besoin de solutions,  afin que la sécurité des citoyens jurassiens soit aussi bonne qu’aujourd’hui. Et cela, grâce à des sapeurs-pompiers motivés. »

Toujours selon le ministre, le gouvernement pourrait organiser un groupe de travail pour ce projet de réforme au début de l’année 2018. /cto


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus