Moutier : résolution adoptée pour un transfert rapide dans le Jura

Le Conseil de ville de Moutier a tourné la page d’une année riche. Il a tenu lundi soir sa ...
Moutier : résolution adoptée pour un transfert rapide dans le Jura

Le Conseil de ville a tenu lundi sa dernière séance de l’année. Il a parlé de Question jurassienne, du Musée du tour automatique et de la Place de sports. Il a aussi placé deux Winistoerfer au Bureau pour 2018

Conseil de ville Moutier Le Conseil de ville Moutier s'est réuni lundi soir pour la dernière fois de l'année 2017.

Le Conseil de ville de Moutier a tourné la page d’une année riche. Il a tenu lundi soir sa dernière séance de 2017. Vingt-deux points ont figuré à l’ordre du jour.

Le législatif prévôtois a tout d’abord procédé à l’élection du Bureau pour 2018. Et il a mis la famille Winistoerfer à l’honneur en nommant Valentin – le fils du maire Marcel – à la présidence (Le Rauraque/39 voix), et Christophe Winistoerfer – le frère – à la première vice-présidence (PSA/38 voix) !

La dynastie Winistoerfer

Le groupe Interface a renoncé à la fonction de vice-président, préférant faire élire Laurence Carozza à la deuxième vice-présidence (40 voix). Deux scrutateurs ont été nommés avec 39 voix : l’UDC Didier Studer et le RPJ Frédéric Schwab.

Le Conseil de ville de Moutier s’est ensuite penché sur une résolution interpartis portée par le PDC Pierre Roth, voulant un transfert de la ville dans le Jura rapide et respectueux des intérêts populaires. Par 28 voix contre 13, le législatif a adopté le texte qui demande aux Gouvernements bernois et jurassien de tout mettre en œuvre pour que le transfert soit effectif au 1er janvier 2021, et qu’une feuille de route exhaustive soit réalisée et rendue publique dans les prochains mois. Le texte demande aussi au Conseil fédéral de superviser le processus pour éviter tout blocage et pour que la volonté citoyenne soit respectée. La majorité autonomiste a bien sûr fait pencher la balance. Côté anti-séparatiste, on a notamment dénoncé la date du 1er janvier 2021, fixée unilatéralement par le canton du Jura.

L'auteur de la résolution, Pierre Roth

Le Conseil de ville a également fixé l’avenir du Musée du tour automatique et d’histoire de Moutier. Il a approuvé par 39 voix sans opposition l’arrêté autorisant le Conseil de fondation à réaliser son projet d’agrandissement. Une nouvelle construction doit voir le jour dans le prolongement de la Villa Junker, qui sera rénovée. La surface d’exposition sera ainsi deux fois plus grande qu’actuellement.

Le Conseil de fondation du musée va désormais pouvoir lancer sa recherche de fonds. La commune de Moutier lui avait déjà octroyé en 2013 un prêt de 540'000 francs pour l’extension. L’épilogue de ce dossier est un soulagement pour l’exécutif prévôtois.

La conseillère municipale Claire-Lise Coste

Le Conseil de ville a encore approuvé par 40 voix l'engagement d'un crédit de 895'000 francs pour la rénovation de la Place de sports, dite aussi Stade Henri-Cobioni. Les derniers aménagements avaient été réalisés il y a plus de 25 ans. Le Conseil municipal avait évoqué une remise en état impérative, notamment pour éviter les accidents. La surface synthétique, comprenant deux pistes supplémentaires pour le 100 mètres, ainsi que la surface en gazon, seront entièrement refaites.

Le législatif prévôtois a enfin accepté à l’unanimité la libération d’un crédit de 188'000 francs pour l’assainissement de la conduite d’eau potable à la rue de Chalière.

Une motion du PDC Ian Hennin, intitulée « Petits jobs d’été : Moutier soutient sa jeunesse », a encore été débattue. Elle a été rejetée par 22 voix contre 14. /rch


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus