Le PSA affiche ses ambitions et sa singularité

Le Parti socialiste autonome a présenté samedi ses objectifs et son programme dans la perspective ...
Le PSA affiche ses ambitions et sa singularité

Le Parti socialiste autonome a présenté samedi ses objectifs et son programme dans la perspective des prochaines élections cantonales bernoises

PSA, Parti socialiste autonome Le PSA a lancé sa campagne samedi en présence de plusieurs de ses candidats.

Le PSA entre officiellement en campagne en vue des élections cantonales bernoises du 25 mars prochain. Le Parti socialiste autonome a tenu une conférence de presse ce samedi pour présenter ses listes ainsi que ses objectifs et ses principaux thèmes de campagne. Le Parti socialiste autonome se lance dans la course au Conseil-exécutif, au Grand Conseil et au Conseil du Jura bernois.

Pour le gouvernement bernois, le PSA présente Maurane Riesen. La citoyenne de Sonceboz souhaite que sa candidature lui permette d’être « la voix de ceux qui n’iraient pas forcément voter ». Elle désire également « aider le PSA à maintenir ses acquis » au Grand Conseil et au Conseil du Jura bernois et « amener une mobilisation » face au conseiller d’Etat sortant, l’UDC Pierre Alain Schnegg. Le Parti socialiste autonome veut que la majorité du gouvernement bernois bascule à nouveau à gauche. La candidature de sa championne n’est toutefois pas comprise dans l’alliance qui regroupe les quatre prétendants issus des Verts et du PS bernois, dont le PSJB de Tramelan Christophe Gagnebin. Dans l’interview ci-dessous, Maurane Riesen explique que cela ne pose pas problème :

Maurane Riesen va diriger sa campagne autour de trois axes : moins d’inégalités, une écologie visionnaire et une décentralisation plus grande du canton de Berne. Elle affirme qu’elle se retirera en cas de second tour si elle n’arrive pas en tête des candidats de gauche dans le Jura bernois. Le PSA espère que la candidature de sa championne au Conseil-exécutif serve de locomotive à ses listes pour les autres élections.

 

Des sièges à garder et des thèmes à défendre

Le Parti socialiste autonome souhaite conserver ses trois sièges au Grand Conseil ainsi que ses quatre fauteuils au CJB. Il présente ainsi douze candidats au législatif cantonal – dont les trois sortants Peter Gasser, Pierre Sauvain et Patrizio Robbiani – ainsi que quatorze candidats pour le Conseil du Jura bernois, soit dix dans le cercle électoral de Moutier et quatre dans celui de Courtelary. Ses listes sont apparentées avec celles du PDC-MLJ pour le Grand Conseil et pour le CJB dans l’ancien district de Moutier. Le PSA mise sur la jeunesse puisque « près de 40% de ses candidats ont moins de 30 ans ».

Le PSA compte développer sa campagne autour de ses quatre piliers forts, soit le socialisme, la défense de la culture francophone, la politique régionale et l’autonomie. Il entend, notamment, « s’opposer à la politique antisociale de Pierre Alain Schnegg et de la majorité bourgeoise du Grand Conseil ». Le Parti socialiste autonome s’engage également pour que le transfert de Moutier dans le canton du Jura s’effectue rapidement et soit « une réussite ». Il souhaite, par ailleurs, que la cité prévôtoise « reste une capitale interjurassienne de la culture ». Dans l’interview ci-dessous, le présent du PSA, Valentin Zuber, explique pourquoi son parti se trouve à « un tournant politique majeur » :

/comm + fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus