Pour ne pas « laisser le champ libre aux partis fidèles à Berne »

L’entente entre le Parti démocrate-chrétien (PDC) Jura-Sud ainsi que le Mouvement libéral jurassien ...
Pour ne pas « laisser le champ libre aux partis fidèles à Berne »

L’entente entre le Parti démocrate-chrétien (PDC) Jura-Sud ainsi que le Mouvement libéral jurassien (MLJ) et sympathisants a présenté mardi à Moutier ses objectifs de campagne pour les élections cantonales bernoises du 25 mars

PDC, MLJ, Elections cantonales bernoises L'entente a mobilisé ses troupes mardi avec de g à d: Thierry Choffat (MLJ), Souade Wehbé (PDC), Marcel Winistoerfer (PDC), Bastien Eschmann (président du comité de campagne), Chantal Mérillat (MLJ), Pascal Eschmann (PDC) ainsi que Jacques Frei (PDC).

Décrocher un siège au Grand Conseil et conserver celui acquis au Conseil du Jura bernois (CJB) : il s’agit des objectifs de l’entente entre le Parti démocrate-chrétien (PDC) Jura-Sud ainsi que le Mouvement libéral jurassien (MLJ) et sympathisants. Ils ont été dévoilés mardi devant la presse à Moutier. Lors des dernières élections cantonales bernoises, il y a quatre ans, l’entente avait manqué un siège au Grand Conseil pour 3 suffrages seulement.

Les autonomistes de centre droite ont souligné l’importance d’un engagement fort dans ces élections. Au centre des préoccupations, la défense des intérêts de la ville de Moutier - post 18 juin 2017 - et plus largement ceux du Jura bernois. Il ne faut pas « laisser le champ libre aux élus des partis fidèles à Berne », a tonné Chantal Mérillat, membre du MLJ. Pour sa part, Pascal Eschmann, candidat au Grand Conseil et au CJB a expliqué que la décision de présenter une liste a été prise « après mûres réflexions ». Il a argué que d’importantes décisions pour Moutier et pour le Jura bernois sont encore à prendre au niveau cantonal et que, « certes, nous ne pourrons jamais nous entendre sur la Question jurassienne, mais que ce n’est pas une raison pour accepter tout et n’importe quoi de la part des partis pro bernois ».

L’entente a encore rappelé ses autres objectifs qui sont un soutien au savoir-faire et à un développement économique durable, une fiscalité attractive pour les entreprises (PME) et la classe moyenne, une politique sociale ciblée responsable et efficace, ou encore des moyens de transport publics de qualité.

Le PDC-MLJ a déposé une liste complète pour le Grand Conseil avec 12 candidats. Quant au CJB, l’entente lance 10 prétendants exclusivement au sein du cercle électoral de Moutier. /jrg

Bastien Eschmann, président du comité de campagne :


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus