Une ambiance exotique au Chant du Gros

Fini les sapins, bonjour les palmiers ! Fabien Grin, paysagiste à Courroux, a décidé pour la ...
Une ambiance exotique au Chant du Gros

Fini les sapins, bonjour les palmiers ! Fabien Grin, paysagiste à Courroux, a décidé pour la deuxième année consécutive, de mettre à profit sa créativité pour fleurir le Chant du Gros

Fabien Grin, paysagiste à Courroux, donne au Chant du Gros des airs de cité balnéaire Fabien Grin, paysagiste à Courroux, donne au Chant du Gros des airs de cité balnéaire

Des palmiers, du sable fin, des fontaines et même un petit éléphant qui crache de l’eau : quand on arrive sur le site du Chant du Gros, on se sent dépaysé.


Un lac, qui devient une oasis

Tout ça, c’est l’œuvre de Fabien Grin. Ce paysagiste est un fan du festival noirmonnier. L’année dernière, il avait déjà fleuri les lieux, mais cette année, il a voulu aller plus loin : « Mon idée, c’était de créer une vaste étendue d’eau, un peu comme une oasis au milieu de nulle part. »

Et pour créer cet oasis, Fabien Grin a d’ailleurs été inspiré par une édition du Chant du Gros plutôt inoubliable : « J’ai pensé à l’année où il y a eu le lac au milieu du champ… Pour que ce soit un peu plus exotique, j’ai imaginé ça comme une oasis. »

Un travail sur le long terme

Cette installation, Fabien Grin l’a imaginée pendant un an. Et pour donner un air de vacances à son oasis, il a été chercher du sable au Cap d’Agde. Les palmiers ont fait aussi un long voyage jusqu’au Franches-Montagnes : « J’ai vu ces arbres dans une pépinière du Sud de la France, en juin dernier… et je les ai ramenés avec moi. » Pour installer les palmiers, préparer le petit lac et les fontaines, le jardinier a donné de sa personne . Pendant plusieurs semaines, il s’est déplacé au Noirmont pour mettre à bien son projet. Son plus gros défi ? « Les finitions, pour que tout coordonne. Mercredi soir, j’ai travaillé jusqu’à 2 heures du matin pour que tout soit prêt à temps.»

Et l’installation de Fabien Grin a de quoi égayer les lieux. Nombreux sont les festivaliers qui ont photographié ce petit espace végétal exotique. Ne manque plus que le soleil, pour se croire effectivement sous les tropiques. /cto


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus