Université : effectifs stables et interdisciplinarité marquent la rentrée

L’Université de Neuchâtel affiche 1723 nouveaux étudiants admis pour la rentrée, avec un attrait ...
Université : effectifs stables et interdisciplinarité marquent la rentrée

L’Université de Neuchâtel affiche 1'723 nouveaux étudiants admis pour la rentrée, avec un attrait plus marqué pour les filières de Master. Certains programmes ont aussi été repensés pour laisser place à davantage d’interdisciplinarité

Le bâtiment principal de l'Université de Neuchâtel. Le bâtiment principal de l'Université de Neuchâtel.

Effectifs stables et programmes remaniés sont les maîtres-mots de la rentrée pour l’Université de Neuchâtel. L’institution compte 1723 nouveaux étudiants admis, soit 9 de moins qu’en 2017. Pour cette année académique, un peu moins d’étudiants sont attendus en Bachelor (849) et un peu plus en Master (777) par rapport à l’an passé.

Le nouveau Master en management destiné aux personnes qui n’ont justement pas suivi un cursus en économie a trouvé son public, selon le recteur Kilian Stoffel, avec une quarantaine d’admissions à lui seul.

Le recteur de l'Université de Neuchâtel Kilian Stoffel. Le recteur de l'Université de Neuchâtel Kilian Stoffel.

L’Université mise sur davantage d’interdisciplinarité, notamment dans le cursus de droit. Les programmes de biologie et de sciences économiques ont aussi été repensés.

Par ailleurs, les étudiants en médecine qui ne sont pas admis pour une 2e année pourront poursuivre leur cursus à l’Université de Neuchâtel dans des filières apparentées, ce qui n’était pas le cas auparavant.

En matière de formation continue, quatre Certificate of advanced studies (CAS) font leur apparition. L’un porte sur la migration et la diversité, un autre sur la représentation juridique dans la procédure d’asile et un troisième sur la gestion des établissements de soins. Une dernière formation est destinée aux personnes issues de la migration pour leur permettre de faire reconnaître leur diplôme ou d'intégrer un cursus complet.

L’accueil des nouveaux étudiants commence ce vendredi en Faculté des lettres et sciences humaines et se poursuit mardi dans les autres facultés. Huit professeurs font aussi leur rentrée, dont cinq femmes. En histoire contemporaine, c’est Kristina Schulz qui reprend la chaire de Laurent Tissot, parti à la retraite. /sbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus