Fin d'année réjouissante pour l'industrie

La tendance positive se poursuit pour l’économie régionale. C’est ce qu’a révélé mercredi la ...
Fin d'année réjouissante pour l'industrie

La tendance positive se poursuit pour l’économie régionale. C’est ce qu’a révélé mercredi la Chambre d’économie publique du Jura bernois lors de la présentation de son dernier baromètre industriel pour 2018

Les petites structures peinent à renflouer leurs caisses et doivent s'accommoder d'une progression plus lente que les grandes entreprises. Les petites structures peinent à renflouer leurs caisses et doivent s'accommoder d'une progression plus lente que les grandes entreprises.

2018 devrait se clôturer sur une note positive pour les entreprises de la région. La Chambre d’économie publique du Jura bernois (CEP) a révélé mercredi matin le dernier sondage de son baromètre industriel pour l’année en cours. Les anticipations des industriels de l’Arc jurassien laissent entrevoir la continuation d’une hausse des commandes pour le quatrième trimestre. Les capacités de financements continuent également de grimper, bien que plus faiblement pour les petites structures. Ces dernières peinent à dégager des marges suffisantes, ce qui a tendance à impacter négativement le potentiel d’innovation a expliqué Patrick Linder, directeur de la CEP.

Malgré ce décalage de rythme entre petites et grandes entités, toutes se disent très confiantes sur la perception de leur développement à vue d’une année, ce qui constitue évidemment une excellente nouvelle pour l’économie régionale note encore Patrick Linder. 


Quid de l'égalité salariale dans la région? 


La CEP a profité de son ultime baromètre de l’année pour questionner les 22 entreprises de son panel sur l’impact d’une égalité salariale entre hommes et femmes réglementée par la loi. Les entrepreneurs de l’Arc jurassien sont clairs sur ce sujet : ils estiment qu’une rémunération identique indépendamment du genre constitue une obligation morale. La plupart des sociétés sondées indiquent qu’elles pratiquent déjà l’égalité salariale entre hommes et femmes. Par conséquent, la constitution d’un cadre légal sur ce sujet n’aurait pas d’incidence sur leur gestion des ressources humaines. Les rares autres ont indiqué qu’elles avaient entrepris des démarches pour aboutir à un salaire égal entre leurs employés sans tenir compte du genre. /nme

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus