Le domaine du Jura-est retenu, malgré les Jurassiens

Le Conseil fédéral a confirmé son choix des domaines du versant nord des Lägern (AG/ZH), du ...
Le domaine du Jura-est retenu, malgré les Jurassiens

Le Conseil fédéral a confirmé son choix des domaines du versant nord des Lägern (AG/ZH), du Jura-est (AG) et de Zurich nord-est (ZH/TG) pour l’étude de stockage de déchets nucléaires

Le Conseil fédéral n'a pas suivi la volonté du peuple jurassien dans ce dossier. (Photo: archives) Le Conseil fédéral n'a pas suivi la volonté du peuple jurassien dans ce dossier. (Photo: archives)

La deuxième étape de la recherche de sites pour le stockage de déchets radioactifs en couches géologiques profondes est terminée. Lors de sa séance de mercredi, le Conseil fédéral a décidé que les trois domaines d’implantation Jura-est (canton d’Argovie), Nord des Lägern (cantons d’Argovie et de Zurich) et Zurich nord-est (canton de Thurgovie et de Zurich) feraient l’objet de nouvelles études approfondies au cours de la troisième étape. Par 12'382 voix contre 10'687, les Jurassiens avaient refusé le 4 mars dernier que le domaine Jura-est continue à être étudié. Ils n’avaient pas suivi la recommandation du Conseil fédéral et du Gouvernement jurassien qui appelaient à accepter cet objet. Le scrutin n’avait, toutefois, aucune valeur contraignante, puisqu’il s’inscrivait dans une consultation fédérale. Les citoyens étaient sondés du fait que le projet concerné était situé à moins de 50 km du Jura. 

Dans le même temps, suivant les recommandations des autorités fédérales et cantonales, les Jurassiens avaient accepté par 16'754 voix contre 6’208 que l'étude portant sur le site Pied sud du Jura (SO) soit abandonnée dans la perspective d'un dépôt en couches géologiques profondes de déchets radioactifs. Ce domaine reste, actuellement, une option de réserve avec ceux de Südranden (SH) et de Wellenberg (NW).

Un long processus

La Société coopérative nationale pour le stockage des déchets radioactifs (Nagra) devra dire pour quels sites elle souhaite demander une autorisation générale pour la construction des dépôts. La ou les requêtes devraient être déposées fin 2024. Le Conseil fédéral devra ensuite trancher, après avoir organisé une consultation. Sa décision sera soumise au Parlement vers 2030 et pourra être combattue par référendum. Les premiers déchets moyennement ou faiblement radioactifs pourront être enfouis à partir de 2050. Le dépôt pour déchets hautement radioactifs ne sera pas opérationnel avant 2060. /emu-ats


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus