Le centre de tri de Courrendlin, victime du tourisme de déchets

Le nouveau système permettant de lire les plaques minéralogiques a détecté quelques 150 propriétaires ...
Le centre de tri de Courrendlin, victime du tourisme de déchets

Le nouveau système permettant de lire les plaques minéralogiques a détecté quelques 150 propriétaires de véhicules non légitimés. Le dialogue et la pédagogie sont les moyens privilégiés pour faire passer le message aux utilisateurs

Des utilisateurs non-autorisés continuent de déposer leurs déchets dans le centre de tri de Courrendlin (photo : archives) Des utilisateurs non-autorisés continuent de déposer leurs déchets dans le centre de tri de Courrendlin (photo : archives)

Le Conseil communal de Courrendlin est clair : des personnes non autorisées viennent déposer carton, verre ou pet dans leur déchetterie. C’est ce qui ressort du bilan effectué après la pose courant septembre de caméras de surveillance et d’un système qui permet de lire les plaques minéralogiques. Durant la période de test qui s'est déroulée jusqu'à début novembre, ce sont quelques 150 propriétaires de véhicules non légitimés comme résidents de Courrendlin qui ont pénétré sur le centre de tri. Et certains, effectuant même plusieurs trajets. Cela représente plus de 10% des passages sur le site.

Contacté lundi matin, le maire de la commune de Courrendlin estime que le nouveau système mis en place est positif et a fait ses preuves. Joël Burkhalter explique que le but actuellement est de stabiliser la situation et de faire passer le message de manière pédagogique. « On ne va pas se lancer dans une chasse aux sorcières », s’est-il exclamé, privilégiant ainsi le dialogue. Pas de volonté donc pour l’instant de partir en campagne pour amender le plus de personnes possible, mais le maire explique qu’il est important de faire comprendre à la population que le centre de tri de Courrendlin n’est pas en mesure de collecter les déchets de toute l’agglomération de Delémont et au-delà. Il souligne enfin que si les gens insistent, il y aura des dénonciations. Une nouvelle évaluation de la situation sera effectuée dans quelques semaines. /ech


Actualisé le

Actualités suivantes