Laurent Coste, premier citoyen de Moutier

Le Conseil de ville a tenu sa première séance de la nouvelle législature ce lundi soir. Les ...
Laurent Coste, premier citoyen de Moutier

Le Conseil de ville a tenu sa première séance de la nouvelle législature ce lundi soir. Les autonomistes ont renforcé leur présence au Bureau

Le PDC Laurent Coste présidera le Conseil de ville de Moutier en 2019. Le PDC Laurent Coste présidera le Conseil de ville de Moutier en 2019.

Le Conseil de ville de Moutier a pris ses quartiers dans la nouvelle législature. Les élus ont siégé pour la première fois ce lundi soir à la Sociét’halle. Le Bureau a été renouvelé avec une majorité autonomiste qui s’est renforcée. Celle-ci compte désormais quatre membres, contre un seul pour les anti-séparatistes.

Pour cette année 2019 – la première de la législature – le PDC a proposé Laurent Coste comme président du législatif prévôtois. Sans contradicteur, celui-ci a été élu avec 40 voix. Laurent Coste avait accédé au Conseil de ville une première fois en 1986, sous l’étiquette du Rauraque. Il compte 24 ans de présence dans l’hémicycle et a déjà été à sa tête en 1995. Le démocrate-chrétien est par ailleurs le directeur de campagne de Moutier Ville Jurassienne. « Je sais faire la part des choses et j’aurai à cœur de diriger nos débats de manière impartiale. A la tête de notre institution, il est évident que les différentes casquettes que je porte dans mon engagement pour le Jura resteront accrochées au portemanteau à l’entrée de cette salle », a déclaré Laurent Coste devant les conseillers de ville.

La première vice-présidence est revenue à Enzo Dell’Anna. Sans opposant lui aussi, l’élu RPJ a également recueilli 40 voix. Deux noms sont par contre sortis du chapeau pour la deuxième vice-présidence : Clément Piquerez pour le Rauraque et Patrick Roethlisberger pour le PLR. Grâce à la majorité que constitue l’Entente jurassienne, le premier nommé a été élu avec 24 voix contre 14. Pour les deux postes de scrutateurs, la PSA Danila Sauvain-Kloetzli et l’UDC Didier Studer ont été élus avec 37 voix.

A noter qu’un groupe composé des partis anti-séparatistes UDC, PLR, PSJB et « Moutier à venir » a vu le jour sous le nom « Ensemble-Prévôtois ». A la tribune, Morena Pozner – porte-parole d’un soir – a estimé que le rapport de force au Conseil de ville devait permettre à la minorité pro-bernoise de disposer de deux sièges au Bureau. Elle a toutefois déclaré que cette minorité n’allait pas « mener de combat » pour obtenir des postes.

Le Conseil de ville a encore procédé à la constitution des Commissions permanentes. /rch

Les premiers levers de cartes pour les élus prévôtois au législatif. Les premiers levers de cartes pour les élus prévôtois au législatif.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus