Le président du CL démissionne

Le président du conseil d’administration de l’Hôtel CristaL à Saignelégier, Thierry Paratte ...
Le président du CL démissionne

Le président du conseil d’administration de l’Hôtel CristaL à Saignelégier, Thierry Paratte, vient d’annoncer sa démission. En cause, les critiques devenues trop nombreuses sur le coût de l’établissement et le manque de soutien des élus communaux taignons

Le président du Conseil d'administration de l'Hôtel CristaL à Saignelégier démissionne. (Image : archives) Le président du Conseil d'administration de l'Hôtel CristaL à Saignelégier démissionne. (Image : archives)

Thierry Paratte quitte la présidence du conseil d’administration de l’Hôtel CristaL. Sa décision a été transmise aux exécutifs communaux taignons lundi soir, selon le Franc-Montagnard. Interrogé par nos journalistes, Thierry Paratte a dit vouloir quitter le climat « malsain » dans lequel se trouve le centre et « créer un électrochoc ».


Critiques et manque de soutien

Le désormais ex-président explique sa démission par les critiques incessantes dont fait l’objet l’Hôtel CristaL à propos de ses finances. On reproche à l’établissement des coûts élevés pour les communes actionnaires, et en particulier à Saignelégier où la situation financière est préoccupante. « Il y a un déficit de 311'000 francs au budget, et le CL coûte 300'000 francs à la commune, les gens ont vite fait de faire l’amalgame », déplore Thierry Paratte. Selon l’ancien président au contraire, l’Hôtel CristaL apporte beaucoup à la commune taignonne, et son coût est tout à fait acceptable. Il aurait souhaité que les élus de Saignelégier et le syndicat des communes des Franches-Montagnes soutiennent plus le CL, notamment en communiquant publiquement sur le sujet.


Volonté de créer un « électrochoc »

Après plusieurs entrevues jugées infructueuses, Thierry Paratte a finalement décidé de jeter l’éponge. Il espère que son départ fera un choc, qui sera bénéfique pour le directeur de l’hôtel Cristal. « On a besoin d’un climat de confiance », note l’ancien président, qui espère que ses successeurs y parviendront. La présidence du conseil d’administration du CL sera assurée ad intérim par l’actuel vice-président, Georges Schuler. /nbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus