L’Hôtel CristaL évince sa directrice avant son entrée en fonction

Cornelia Berberat devait prendre la tête de l’établissement de Saignelégier en avril, mais ...
L’Hôtel CristaL évince sa directrice avant son entrée en fonction

Cornelia Berberat devait prendre la tête de l’établissement de Saignelégier en avril, mais elle a été renvoyée pendant sa période d’essai

L'Hôtel CristaL devra se chercher un nouveau directeur. L'Hôtel CristaL devra se chercher un nouveau directeur.

Licenciée avant même d’avoir pris ses fonctions : Cornelia Berberat ne sera pas directrice de l’Hôtel CristaL dès le mois d’avril. Entrée au sein de l’établissement de Saignelégier pour une période de transition le 1er octobre, elle a été renvoyée le 14 novembre, à mi-parcours de sa période d’essai. C’est ce qu’annonce jeudi matin le Franc-Montagnard. Le silence plane quant aux raisons de ce licenciement.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le départ de Cornelia Berberat s’est fait dans la discrétion. Les membres du syndicat des communes des Franches-Montagnes, pourtant actionnaires du CL, n’ont pas été mis au courant. Le président André Tschudi nous a confié avoir appris la nouvelle dans la presse. Il n’a reçu aucune information de la part des responsables de l’établissement depuis l’entrée en fonction de l’ex-future directrice le premier octobre.

Du côté de la commune de Saignelégier, qui accueille le centre, c’est l’incompréhension également, même si le maire Vincent Wermeille a été mis au courant du renvoi.

Contactée par nos soins ce matin, la principale intéressée a préféré ne pas s’exprimer, car l’émotion était trop forte pour elle. L’actuel directeur André Willemin nous a de son côté confirmé que la décision venait du Conseil d’administration, sans toutefois préciser ses motivations. Il n’envisage pas de communiquer par la suite. Le directeur précise cependant que Cornelia Berberat n’a pas été licenciée avec effet immédiat : si elle a été libérée de son obligation de travailler la semaine dernière, son temps de dédite a été respecté. Elle n’a par ailleurs commis aucune faute grave.

Le processus de recrutement reprend à zéro et André Willemin devra à nouveau différer son départ en retraite. /nbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus