Des fêtes de Pâques numériques pour les églises réformées

L’impossibilité de recevoir des fidèles dans les lieux de culte poussent les églises réformées ...
Des fêtes de Pâques numériques pour les églises réformées

L’impossibilité de recevoir des fidèles dans les lieux de culte poussent les églises réformées de la région à proposer une offre différente cette année à Pâques

Plusieurs initiatives naissent dans la région pour permettre aux fidèles de suivre les célébrations de Pâques. (Image d'illustration) Plusieurs initiatives naissent dans la région pour permettre aux fidèles de suivre les célébrations de Pâques. (Image d'illustration)

Les fidèles ne pourront pas se rendre dans leurs lieux de culte cette année pour Pâques en raison du coronavirus. Cette situation pousse les églises réformées à mettre sur pied de nouvelles offres pour permettre aux croyants de suivre malgré tout les célébrations.


Tour d’horizon des offres

Dans un communiqué, les Eglises réformées Berne-Jura-Soleure listent ainsi quelques initiatives qui ont été mises sur pied pour compenser ce manque. On commence par la paroisse de Delémont, qui propose une « parenthèse » vidéo sur la plate-forme Youtube en lien avec la spiritualité des enfants. Celle de La Neuveville a créé des « cultes-à-l’emporter » sur son site internet. L’équipe des paroisses de l’Erguël s’est également mobilisée par des « méditations domestiques » et des contributions vidéo sur la situation actuelle. La paroisse de Bienne propose pour sa part des cultes et médiations audio.

De plus, quelques actrices et acteurs de l’Eglise réformée de la région jurassienne ont participé à la rubrique vidéo « Cloîtrés » en ligne sur le site du mensuel « Réformés » donnant la parole à différentes actrices et acteurs de l’Eglise de toute la Suisse romande.

Le Syndicat paroissial du Par8, qui regroupe les paroisses de Grandval, Moutier, Court, Bévilard, Haute-Birse (Loveresse, Reconvilier, Saules, Tavannes, Saicourt, Bellelay et Le Fuet ), Tramelan et Sornetan, rappelle pour sa part que ses jeunes proposeront pour le troisième dimanche de suite un « Reste-chez-toi-culte » en direct sur Instagram. Musique, lectures, prières sont pris en charge par des ados à partir de leur domicile. /comm-amo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus