Fabio Monti futur directeur du Centre de Loisirs

Nommé par le Conseil d’administration la semaine dernière, ce Tramelot de 39 ans entrera en ...
Fabio Monti futur directeur du Centre de Loisirs

Nommé par le Conseil d’administration la semaine dernière, ce Tramelot de 39 ans entrera en fonction le 1er janvier 2021 après une période de transition qui débutera en août

Le centre de Loisirs des Franches-Montagnes sera dirigé par Fabio Monti. Le centre de Loisirs des Franches-Montagnes sera dirigé par Fabio Monti.

C’est la fin d’un long processus puisque cela fait près d’un an et demi que l’actuel directeur de l’Hôtel Cristal, André Willemin, a annoncé son départ. Fabio Monti, 39 ans, lui succèdera à partir du 1er janvier 2021. Le Tramelot actuellement directeur marketing pour le secteur horloger de la marque Bulgari à Neuchâtel a été nommé par le Conseil d’administration du Centre de Loisirs des Franches-Montagnes la semaine dernière.


« On a trouvé quelqu'un de compétent »

Avant lui, une directrice avait été nommée en mai 2019, puis évincée quelques mois plus tard pour des raisons non divulguées avant même de prendre officiellement la tête de l’Hôtel Cristal. Une page aujourd’hui tournée selon André Willemin qui affirme que cet épisode n’a pas pesé sur cette nouvelle nomination. « Ça fait partie du jeu lors d’une embauche, il y a toujours un risque. Il y a eu un certain nombre de problèmes, on n’a pas à s’étendre là-dessus. Aujourd’hui c’est un soulagement dans la mesure où nous avons trouvé quelqu’un de compétent apparemment, et c’est bien de voir qu’il y aura du rajeunissement à la tête de l’entreprise. »


Issu du marketing dans l'horlogerie

Le profil dynamique du pas encore quadragénaire Fabio Monti a séduit. Ancien capitaine du FC Tavannes/Tramelan, il est impliqué dans le milieu sportif mais dispose aussi d’un réseau dans l’industrie par sa fonction actuelle au sein du groupe LVMH. Il n’est en revanche, contrairement à « l’ex future directrice », pas issu du monde hôtelier. « Cela aurait pu être un avantage mais quand vous avez à faire à quelqu’un d’intelligent, on se met rapidement dans le bain. Je suis ingénieur en mécanique et j’ai construit un hôtel, je ne suis donc pas plus hôtelier que ça », sourit André Willemin qui prendra donc sa retraite le 1er janvier, après 16 années à la tête de l’établissement. Peut-être même avant, puisqu’il se dit prêt à confier totalement les rênes dès que son successeur sera en mesure d’assumer ses nouvelles responsabilités. /jpi

André Willemin : « Il faut une autre vision, des forces jeunes »


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus