Examens de maturité, reprise de l'école obligatoire: le point dans le Jura

Les examens finaux devraient être annulés cette année dans les lycées et écoles de culture ...
Examens de maturité, reprise de l'école obligatoire: le point dans le Jura

Les examens finaux devraient être annulés cette année dans les lycées et écoles de culture générale, comme souhaité par le Gouvernement jurassien. Le ministre de la formation évoque aussi plusieurs pistes autour de la réouverture des écoles obligatoires. Entretien

Martial Courtet, ministre jurassien de la formation, était l'invité du Journal de 12h15 sur RFJ. Martial Courtet, ministre jurassien de la formation, était l'invité du Journal de 12h15 sur RFJ.

Annulation des examens finaux pour les lycées et écoles de culture générale et réouverture des écoles obligatoires le 11 mai : les calendriers scolaires sont largement chamboulés en raison de la pandémie de coronavirus. Le ministre jurassien de la formation Martial Courtet était l’invité du Journal de 12h15 sur RFJ pour faire le point sur ces différentes questions qui préoccupent élèves, étudiants, parents et enseignants.


Pas d’examen de maturité

Les lycéens devraient être dispensés d’examens de maturité cette année. La Conférence des directeurs cantonaux de l’instruction publique (CDIP) a transmis mardi sa volonté d’annuler les examens oraux, alors que les cours sont suspendus depuis mi-mars. Elle souhaite laisser libre choix aux cantons d’organiser ou non les examens écrits. Le Conseil fédéral en décidera en dernier recours.

Martial Courtet a défendu l’annulation de tous les examens finaux dans les lycées et écoles de culture générale auprès de la CDIP. Une « décision pragmatique », selon lui. La Conférence intercantonale de l'instruction publique de la Suisse romande et du Tessin devrait s’accorder sur cette décision ce mercredi soir. L'évaluation des étudiants sera « basée essentiellement sur le premier semestre », a annoncé le ministre de la formation. « Des épreuves de rattrapage sont envisagées pour les étudiants en situation d’échec », précise-t-il.

Martial Courtet explique l'annulation des examens de maturité

Les écoles obligatoires rouvrent le 11 mai

Les écoliers, privés de cours depuis mi-mars, reprendront le chemin des classes dans deux semaines et demi. Les enseignants sont dans l’attente de directives et se posent de nombreuses questions, notamment sur le respect des mesures de précaution et l’organisation du travail. Ce retour à l’école le 11 mai est aussi contesté. Une pétition demandant un report a été lancée au niveau suisse.

« Il faut que tout le monde soit protégé », a assuré le ministre jurassien de la formation. Martial Courtet a présenté à RFJ plusieurs pistes de réflexion. La division des classes en groupes est envisagée. « Une partie pourrait se retrouver le matin, l’autre l’après-midi », précise le ministre. « L’enseignement à distance devra aussi se poursuivre dans une certaine mesure », conclue-t-il. /mmi

Martial Courtet : « Tout ne reviendra pas à la normale le 11 mai »


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus