La vérité sur le sarcophage de Chalière

Le cercueil de calcaire, qui trône au cimetière de Moutier depuis près de 150 ans, est l'un ...
La vérité sur le sarcophage de Chalière

Le cercueil de calcaire, qui trône au cimetière de Moutier depuis près de 150 ans, est l'un des rares témoins du passé monastique de la cité prévôtoise

Le sarcophage a été sauvegardé au 19e siècle par Auguste Quiquerez, père de l'archéologie jurassienne. Fragile, il doit être conservé dans de meilleures conditions. Le sarcophage a été sauvegardé au 19e siècle par Auguste Quiquerez, père de l'archéologie jurassienne. Fragile, il doit être conservé dans de meilleures conditions.

Un imposant sarcophage de calcaire trône depuis plus d’un siècle au cimetière de Chalière à Moutier. L’objet est exposé aux quatre vents, juste devant le funérarium. Il est en fait l’un des rares vestiges de la vie monastique à l’origine de la cité prévôtoise. C’est ce qu’affirme le conservateur du Musée du tour automatique et d’histoire de Moutier, qui a voulu mettre en lumière ce témoin miraculeux du passé. Stéphane Froidevaux :

Un écriteau placardé à côté du sarcophage induit le passant en erreur, selon Stéphane Froidevaux. On peut y lire que le cercueil de pierre abritait la dépouille d’un chevalier de l’ordre de Malte décédé à Moutier au 13e siècle. Impossible selon le conservateur qui  évoque un objet bien plus ancien datant probablement du 7e siècle :

L'histoire de ce sarcophage est curieusement peu connue des Prévôtois. Dans tous les cas, l'objet est fragile et il devrait impérativement bénéficier de soins particuliers :


L'accès au cercueil est libre. Les curieux pourront observer la multitude de détails qui ornent le couvercle de calcaire. On peut notamment y apercevoir quelques coquillages. /oza

Un coquillage très bien conservé sur le devant du sarcophage. Un coquillage très bien conservé sur le devant du sarcophage.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus