Plus rien à contester à Belprahon selon le Conseil-exécutif

Le gouvernement bernois a répondu lundi à une lettre d’une cinquantaine de citoyens de Belprahon ...
Plus rien à contester à Belprahon selon le Conseil-exécutif

Le gouvernement bernois a répondu lundi à une lettre d’une cinquantaine de citoyens de Belprahon envoyée à la tripartie et demandant un nouveau vote communaliste

 La commune avait voté en même temps que Sorvilier le 17 septembre 2017. (Photo: archives) La commune avait voté en même temps que Sorvilier le 17 septembre 2017. (Photo: archives)

Le Conseil-exécutif a répondu lundi aux autonomistes de Belprahon. Il indique que l’appartenance cantonale du village de la couronne prévôtoise est définitivement réglée. Le gouvernement note qu’un recours contre ce résultat a été rejeté par la préfète du Jura bernois en première instance en janvier 2019. Cette décision n’ayant pas été contestée, elle est entrée en vigueur. Le résultat du vote du 17 septembre 2017 est donc définitif.


À la Tripartite

Par l’entremise de la commune - qui n’a fait que relayer la parole de ses citoyens selon le maire Michel Leuenberger - une cinquantaine d’habitants de Belprahon avait envoyé une missive à la Tripartite. Elle demandait de pouvoir organiser un nouveau vote sur l’appartenance cantonale au sein de la commune et de ne pas oublier la moitié pro-jurassienne du village.


Pas de dialogue

Face à cette réponse du gouvernement bernois, Dominique Crelier le porte-parole de « Belprahon dit OUI » indique regretter l’absence d’un dialogue. « Nous ne laisserons pas tomber », précise-il. « Avant de secouer le cocotier il faudra attendre le résultat du vote de Moutier ».

Pour rappel, les citoyens de Belprahon avaient choisi par sept voix d’écart de rester bernois le 17 septembre 2017. Dans l’enchaînement, le groupe autonomiste « Belprahon dit OUI » avait déposé un premier recours, jugé irrecevable en janvier 2018 par la préfecture du Jura bernois. La deuxième opposition portait quant à elle sur la sécurité du vote par correspondance. Elle avait connu le même sort que la première. /jrg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus