Une bonne nouvelle financière à Porrentruy

Les comptes 2019 de Porrentruy ont réservé une belle surprise aux autorités municipales, puisqu’ils ...
Une bonne nouvelle financière à Porrentruy

Les comptes 2019 de Porrentruy ont réservé une belle surprise aux autorités municipales, puisqu’ils bouclent sur un bénéfice

Le ciel s'éclaircit sur les finances de Porrentruy en 2019. Le ciel s'éclaircit sur les finances de Porrentruy en 2019.

L'année 2019 boucle sur un bénéfice à Porrentruy. Alors que le budget prévoyait un déficit de plus de 600'000 francs, les comptes présentent un bénéfice de 44'000 francs. A cela s’ajoute une réserve financière de 450’000 francs qui permettra de faire face aux conséquences de la crise du coronavirus et de la réforme de la fiscalité des entreprises. Cette différence d’environ 1 million de francs s’explique par des rentrées fiscales plus importantes que prévus. Le budget a été établi en fonction de la situation de 2017 et 2018 qui était plutôt morose, selon le conseiller municipal en charge des finances Manuel Godinat. Les comptes 2019 seront soumis au Conseil de ville jeudi soir, qui se tiendra exceptionnellement à la salle de l’Inter.


Baptême du feu, ou plutôt de l’eau

La nouvelle conseillère municipale de Porrentruy défendra un crédit pour son premier Conseil de ville. Chantal Gerber, qui a succédé à Rosalie Beuret Siess après son élection au Gouvernement, endossera jeudi son nouveau costume devant le législatif. La socialiste devra présenter un crédit de 650'000 francs pour assainir les puits du Pont d’Able. Cette réserve d’eau est peu utilisée par la commune, mais est indispensable pour améliorer la qualité de l’eau de la source du Betteraz en cas d’orage. Le premier puits du Pont d’Able a été foré en 1910. Plus aucune rénovation n’a été effectuée depuis 1979.


Vélos-stations à disposition

Les autorités municipales ont aussi annoncé lundi en conférence de presse que deux nouvelles vélos-stations ont ouvert leur porte à Porrentruy. La première se situe à la gare, la seconde aux abords de l’Hôtel de ville. L’utilisateur, qui dépense 10 francs par mois, a accès à cet espace sécurisé pour y entreposer son vélo. Le premier contrat a été signé la semaine dernière. /ncp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus