La Confédération augmente sa contribution à la géothermie à Haute-Sorne

Elle annonce mardi une hausse de son enveloppe à l’exploration du projet d’environ 64 à 90 ...
La Confédération augmente sa contribution à la géothermie à Haute-Sorne

Elle annonce mardi une hausse de son enveloppe à l’exploration du projet d’environ 64 à 90 millions de francs. Cela doit permettre d’augmenter la sécurité et minimiser les risques de tremblement de terre

Le projet de géothermie profonde est prévu à cet endroit, sur le territoire de Glovelier. Le projet de géothermie profonde est prévu à cet endroit, sur le territoire de Glovelier.

La Confédération apporte de l’eau au moulin du promoteur de la géothermie profonde à Haute-Sorne. Elle augmente la contribution à l’exploration pour le projet de Géo-Energie Suisse, qui s’intègre dans sa stratégie énergétique 2050. L’enveloppe passe d’environ 64 à 90 millions de francs. L’Office fédéral de l’énergie l’a annoncé mardi dans un communiqué. Cela doit permettre de soutenir des mesures supplémentaires visant à minimiser les risques de tremblements de terre, alors que le Gouvernement jurassien souhaite enterrer le projet.

L’Office fédéral de l’énergie a répondu positivement à une demande formulée par Géo-Energie Suisse en février dernier. L’augmentation de la contribution à l’exploration à hauteur d’environ 26 millions de francs doit permettre d’étendre le dispositif de sécurité initial pour y inclure les technologies de mesures et de contrôles les plus récentes. Des ajustements préconisés par le Service sismologique suisse.


Des recommandations du Service sismologique suisse

Le Service sismologique suisse a en effet formulé des recommandations pour des mesures supplémentaires qui vont au-delà de l’état actuel des connaissances et de la technologie. Ces dernières ont un caractère innovant et pilote et leur mise en œuvre entraînera des coûts supplémentaires d’environ 43 millions de francs. Le groupe d’experts mandaté par l’OFEN certifie que la nouvelle planification inclut ainsi tout ce qui est humainement possible pour réduire autant que possible le risque de tremblement de terre. Cette nouvelle réjouit bien sûr le promoteur Géo-Energie Suisse. Il estime dans un communiqué transmis dans la foulée que le projet bénéficie à présent d’un double filet de sécurité.

Contacté par notre rédaction, le ministre de l'environnement jurassien David Eray estime que ce nouvel élément ne change rien à la procédure en cours. Pour rappel, l'exécutif avait annoncé début avril vouloir retirer l'autorisation délivrée au projet de géothermie profonde à Haute-Sorne, en raison notamment des nombreuses réactions d'hostilité tant de la population que du monde politique. /emu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus