Porrentruy devrait se mettre au régime

Le Conseil municipal de Porrentruy proposera jeudi au Conseil de ville d’accepter la motion ...
Porrentruy devrait se mettre au régime

Le Conseil municipal de Porrentruy proposera jeudi au Conseil de ville d’accepter la motion du groupe PDC, qui demande l’élaboration d’un nouveau plan de mesures pour redresser les finances

Le groupe PDC demande l'élaboration d'un nouveau plan de mesures. (Photo : BNS) Le groupe PDC demande l'élaboration d'un nouveau plan de mesures. (Photo : BNS)

Porrentruy devrait encore se serrer la ceinture. Le Conseil municipal répond favorablement à la motion du groupe PDC. Le texte exige l’élaboration d’un plan de mesures visant à rétablir l’équilibre financier. Le Conseil de ville devra se positionner jeudi sur la question. Pour rappel, le budget 2020 prévoit une perte de près de 1,5 millions de francs. Les économies de bout de chandelle ne sont plus à l’ordre du jour, selon la section bruntrutaine du Parti démocrate-chrétien. En cas de découvert au bilan, c’est le canton qui pourrait lui-même imposer des mesures. Le maire assure que le Conseil municipal analyse d’ores et déjà l’ensemble des charges et des investissements à l’occasion de la construction du budget 2021.


Tarif indigène

Une autre motion sera soumise au Conseil de ville jeudi. Le groupe PLR demande l’instauration d’un abonnement à la piscine municipale à tarif préférentiel pour les citoyens de Porrentruy. Le Conseil municipal propose d’accepter le texte. Une réflexion est en cours pour étendre cette possible réduction à l’ensemble des habitants du district puisque toutes les communes ajoulotes financent les charges de fonctionnement et d’investissement.


Rentrée financière intéressante

Autre point à l’ordre du jour, la Municipalité de Porrentruy veut se délester d’un immeuble. Le bâtiment datant du 18e siècle est situé à la rue Pierre Péquignat. Il abritait jusqu’à la fin de l’été dernier le Service social régional, qui manquait de place. Un acquéreur s’est depuis manifesté. Il souhaite y aménager des bureaux et un appartement. A travers cette opération, la ville encaisserait 1'700'000 francs. C’est au Conseil de ville de valider la vente. /ncp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus