Pourquoi la Raiffeisen Arena s’est assombrie

Alors que l’édifice apparaissait en bois clair sur les premiers plans de synthèse, le bardage ...
Pourquoi la Raiffeisen Arena s’est assombrie

Alors que l’édifice apparaissait en bois clair sur les premiers plans de synthèse, le bardage bois posé vire au gris pour une question de durabilité

L'aspect extérieur de la patinoire a évolué entre les plans de synthèse et l'ouvrage définitif. (Photos : Dolci Architectes et Mauricette Schnider) L'aspect extérieur de la patinoire a évolué entre les plans de synthèse et l'ouvrage définitif. (Photos : Dolci Architectes et Mauricette Schnider)

Quelques joueurs chanceux du HC Ajoie ont pu, ce mardi matin, griffer la première glace immaculée de la nouvelle Raiffeisen Arena. Six joueurs sortis un peu plus tôt de quarantaine alors que le reste de leurs coéquipiers ne découvriront le nouvel écrin que vendredi lors de la reprise de l’entraînement collectif. Si l’intérieur, déjà présenté par RFJ, suscite une admiration unanime des observateurs, l’aspect extérieur du bâtiment pourrait en surprendre quelques-uns. Alors que l’on s’attendait à une patinoire couleur chêne, entourée de bois clair comme le montraient les premiers plans de synthèse, le bardage posé est finalement sombre et vire au gris. « Ce choix a été fait pour une question de durabilité. On sait que le bois a tendance à changer de couleur, à virer au gris en vieillissant, on a donc décidé d’opter pour une couleur qui va rester dans cette même teinte que l’on a aujourd’hui », explique Gérard Meyer, président du comité de pilotage.

Gérard Meyer : « Une question de durabilité »

Depuis les premières propositions, le coloris et l’orientation du bardage a évolué en cours de projet avant dépôt du permis de construire. De même, les images de synthèses diffusées au public laissaient déjà apparaitre une pose horizontale (plutôt originale, les bardages bois étant souvent posés verticalement) mais de manière non-ajourée, comprenez sans espace entre les lattes. Le bardage apparait à l’inverse ajouré sur la version définitive. « C’est un choix esthétique mais aussi financier. Cela aurait demandé plus de bois, donc plus onéreux. Il y aussi des considérations techniques car le bois est mieux ventilé avec cet espace entre les planches, ce qui devrait prolonger sa durée de vie. Mais ça, l’avenir nous le dira », poursuit Gérard Meyer qui juge le rendu final « tout à fait excellent ». Certains apprécieront ce cubisme grisonnant résolument moderne, d’autres regretteront de ne pas retrouver sur la façade de la patinoire cet accueil si chaleureux du bois clair qui vous saisit une fois à l’intérieur. Mais les goûts et les couleurs…

Six joueurs du HCA ont pu griffer la première glace de la Raiffeisen Arena ce mardi matin. Six joueurs du HCA ont pu griffer la première glace de la Raiffeisen Arena ce mardi matin.

Public et écoliers devront patienter

Outre ces considérations esthétiques, les travaux sur le deuxième champ de glace vont bon train. La pose des tuyaux destinés à « fabriquer du froid » a débuté ce mardi matin (notre photo ci-dessous). Ils alimenteront la glace aux dimensions NHL qui sera opérationnelle à la fin de l’été 2021. Dans l’enceinte principale, seuls les clubs utilisateurs sont autorisés cette année à y développer leurs activités, sous réserve des dispositions sanitaires en vigueur et moyennant quelques désagréments en raison de la poursuite des travaux. Les écoliers ainsi que le public adepte de quelques tours de patins ne pourront profiter du nouvel écrin qu’à l’automne prochain. Pour les matches du HC Ajoie, le club et le SIDP entretiennent le mince espoir de pouvoir accueillir environ 2'000 spectateurs d’ici la fin de l’année si la Confédération venait à assouplir ses directives sanitaires. /jpi

Les tuyaux blancs qui véhiculent le froid sont bien visibles sur le deuxième champ de glace. Les tuyaux blancs qui véhiculent le froid sont bien visibles sur le deuxième champ de glace.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus