La Maison de l’enfance sur la table des politiques

Un crédit de 6,3 millions de francs sera présenté jeudi soir au Conseil de ville de Porrentruy ...
La Maison de l’enfance sur la table des politiques

Un crédit de 6,3 millions de francs sera présenté jeudi soir au Conseil de ville de Porrentruy pour l’agrandissement de la Maison de l’enfance

L'agrandissement de la Maison de l'enfance permettra de doubler la surface à disposition. (photomontage: MBR Architecture SA) L'agrandissement de la Maison de l'enfance permettra de doubler la surface à disposition. (photomontage: MBR Architecture SA)

La Maison de l’enfance à Porrentruy passe devant le Conseil de ville. L’agrandissement de la crèche sera présenté jeudi soir. Un crédit de 6,3 millions de francs sera soumis au législatif bruntrutain, avec un an de retard. La crise sanitaire a retardé la conception du projet, qui prévoit de regrouper les enfants des trois sites d’accueil, soit 150 simultanément, sur un seul, où se trouve déjà le plus grand complexe, à la rue des Tilleuls. En parallèle, une cinquantaine d’enfants supplémentaires pourront être gardés, ce qui pourrait, à terme, porter ce nombre à 350 pour 140 places accordées par le canton.

Le site des Tilleuls a été construit en 2008. Face à la multiplication des demandes de placement, deux autres bâtiments sont actuellement utilisés : une maison familiale et l’école St-Paul. A travers ce projet, il s’agit donc d’optimiser les coûts en évitant, par exemple, la présence d’éducateurs sur plusieurs lieux et de faciliter le travail de tous les collaborateurs.


Un crédit important

Malgré la situation financière de Porrentruy qui n’est pas au beau fixe, Eric Pineau, conseiller communal en charge du dossier, affirme qu’il faut, à l’inverse, regarder les nouvelles prestations qui seront offertes à la population. Au final, les coûts de fonctionnement supplémentaire ne s’élèvent qu’à 118'000 francs par année. Pour Eric Pineau, c’est un projet rentable.

Eric Pineau, conseiller communal en charge des prestations à la population

Si le Conseil de ville donne son accord jeudi soir, le peuple devra se prononcer le 9 mai. Le permis de construire ayant déjà été délivré, il est prévu de commencer les travaux à la mi-juin pour une entrée en fonction à la fin de l’année prochaine. /ncp


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus