Des comptes 2020 plombés par la pandémie

Le Parlement jurassien a adopté l’exercice de l’année précédente qui boucle sur un déficit ...
Des comptes 2020 plombés par la pandémie

Le Parlement jurassien a adopté l’exercice de l’année précédente qui boucle sur un déficit de 34,1 millions de francs en raison de la crise du coronavirus, notamment. Réactions des groupes parlementaires et de la ministre des finances

Les comptes jurassiens 2020 sont déficitaires à hauteur de 34,1 millions de francs (photo : KEYSTONE / Jean-Christophe Bott). Les comptes jurassiens 2020 sont déficitaires à hauteur de 34,1 millions de francs (photo : KEYSTONE / Jean-Christophe Bott).

Un excédent de charges de 34,1 millions de francs soit le déficit le plus important enregistré par le canton. Le Parlement jurassien a très largement validé ce mercredi les comptes cantonaux 2020, par 53 « oui » et une abstention. Le déficit dépasse de plus de 30 millions de francs ce qui était prévu au budget. La crise sanitaire explique principalement cet écart. La pandémie de coronavirus plombe lourdement les comptes jurassiens 2020. Les mesures mises en œuvre pour soutenir l’économie, la santé et la culture notamment, dans le cadre de la pandémie, ont fait grimper les charges. Sans cette crise, un excédent de recettes de 5,2 millions de francs aurait été enregistré par le Jura.


Réactions des groupes

Tous les groupes parlementaires ont accepté ces comptes. « Les finances ne sont pas aussi catastrophiques », selon les socialistes. Plusieurs groupes émettent toutefois des réserves. « Un Etat qui se respecte se doit de répondre à de tels défis en période de pandémie », affirme le groupe PCSI-Vert’libéral. « On ne peut pas se cacher derrière cette seule excuse de la crise », pour les démocrates-chrétiens. « Pourquoi de nombreuses communes jurassiennes ne connaissent pas la même mésaventure ? » s’interroge le groupe Verts et CS-POP. « Restons optimistes », a conclut l’UDC. /mmi

Quelle reprise espérer pour les finances cantonales à moyen et long terme ? La réponse de la ministre jurassienne des finances Rosalie Beuret Siess.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus