La fusion Porrentruy-Fontenais se discutera autour d’un café

Les deux communes organisent chacune un « café participatif » avec leurs habitants jeudi prochain ...
La fusion Porrentruy-Fontenais se discutera autour d’un café

Les deux communes organisent chacune un « café participatif » avec leurs habitants jeudi prochain, ces échanges seront ensuite intégrés aux réflexions des groupes de travail

Gabriel Voirol (à gauche), maire de Porrentruy, et son homologue de Fontenais Yves Petignat vont évoquer le projet de fusion avec leurs habitants. Gabriel Voirol (à gauche), maire de Porrentruy, et son homologue de Fontenais Yves Petignat vont évoquer le projet de fusion avec leurs habitants.

Le projet de fusion entre Porrentruy et Fontenais se discutera la semaine prochaine autour d’un café. Les deux communes organisent chacune de leur côté un « café participatif » avec leurs habitants jeudi prochain pour échanger librement sur ce rapprochement. Cette étape aurait dû se tenir plus tôt mais avait été repoussée en raison du Covid. Des groupes de travail planchent déjà depuis plusieurs mois sur ce projet de fusion qui ne se veut « pas uniquement administratif » selon les exécutifs. Et c’est pour cette raison que le maire de Fontenais tient à cet échange avec les citoyens. « C’est important que les habitants nous disent ce qu’ils attendent d’une commune, s’ils ont des craintes, des réticences… On va simplement écouter parce que pour nous, ce n’est pas qu’un projet de rapprochement. C’est aussi imaginer une commune qui réponde vraiment aux attentes des citoyens. Ce que l’on attend, c’est que cela fasse évoluer le projet, par exemple si les gens craignent que les autorités soient trop éloignées de leur préoccupations, ou sur les services à disposition », explique Yves Petignat qui précise qu’il ne s’agit évidemment pas encore d’une décision démocratique susceptible de valider ou d’enterrer les discussions menées depuis plusieurs mois.

Yves Petignat : « Ces échanges feront évoluer le projet »

Et si les deux communes organisent un café de leur côté, c’est parce que les préoccupations des deux populations sont différentes. « Les attentes ne sont en effet pas les mêmes entre une commune qui n’a pas de législatif et une ville de Porrentruy avec un Conseil de ville davantage politisé. Il y a aussi ces questions de perte d’identité entre une grande et une petite commune », relève le maire de Porrentruy Gabriel Voirol. Une campagne d’affichage « Eh les Porren – les Fontenais, les Bre, les Villars - on se boit un café ? » a d’ailleurs été lancée ce vendredi dans les deux communes. Les Bruntrutains sont conviés jeudi prochain à 19h30 à la salle de l’Inter tandis que les citoyens de Fontenais ont rendez-vous à la même heure dans le bâtiment socio-culturel salle Gérard Bregnard (inscriptions auprès de la chancellerie ou du secrétariat des deux administrations).

Gabriel Voirol : « Le projet ne doit pas reposer sur les épaules d'une personne mais être partagé »

Les citoyens pourront également s’exprimer et poser des questions sur le site internet dédié à cette réflexion qui se concrétise au fil du temps. Reste que les élections communales arrivent à l’automne prochain, avant que ce projet ne prenne une tournure plus concrète. Gabriel Voirol a déjà annoncé qu’il ne se représenterait pas à Porrentruy et devra donc transmettre ce (gros) dossier à son ou sa successeur(e). Cela pousserait-il Yves Petignat, qui n’a officiellement encore rien annoncé, à briguer un nouveau mandat à Fontenais afin d’assurer une certaine continuité dans les discussions entre les deux communes ? « Cela pose une responsabilité particulière puisque j’ai accepté de participer à ce projet et je l’ai soutenu. Mais je ne suis pas le seul à Fontenais à partager ces idées donc si d’autres sont prêts à reprendre les rênes, on en discutera. Mais je sens bien pour l’instant qu’il y a un poids particulier sur mes épaules… », esquisse simplement le maire. /jpi


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus