L’éditions 2022 du SIAMS est lancée

Le Salon des moyens de production microtechniques se tient jusqu’à vendredi à Moutier. Le ruban ...
L’éditions 2022 du SIAMS est lancée

Le Salon des moyens de production microtechniques se tient jusqu’à vendredi à Moutier. Le ruban d’ouverture a été coupé mardi matin par le conseiller fédéral Guy Parmelin, entouré des principaux acteurs politiques et économiques de la région

Le directeur du SIAMS Pierre-Yves Kohler, le maire de Moutier Marcel Winistoerfer, le ministre jurassien de l'économie Jacques Gerber, le conseiller fédéral Guy Parmelin et le directeur bernois de l'économie publique Christoph Ammann ont ouvert le SIAMS mardi matin à Moutier. Le directeur du SIAMS Pierre-Yves Kohler, le maire de Moutier Marcel Winistoerfer, le ministre jurassien de l'économie Jacques Gerber, le conseiller fédéral Guy Parmelin et le directeur bernois de l'économie publique Christoph Ammann ont ouvert le SIAMS mardi matin à Moutier.

 

Le SIAMS 2022 a officiellement ouvert ses portes mardi matin à Moutier. Le Salon des moyens de production microtechniques a lieu jusqu’à vendredi au Forum de l’Arc. Il fait son retour après 4 ans d’absence liée à la pandémie de coronavirus, durant laquelle des événements virtuels avaient été mis en place. C’est le ministre de l’économie Guy Parmelin qui a coupé le ruban pour ouvrir cette 17e édition. Le conseiller fédéral était entouré du conseiller d’Etat bernois en charge de l’économie Christoph Ammann, de son homologue jurassien Jacques Gerber, du directeur du SIAMS Pierre-Yves Kohler et du maire de Moutier Marcel Winistoerfer. Les officiels et leurs invités, parmi lesquels les principaux acteurs politiques et économiques de la région, ont ensuite fait un tour du salon, Guy Parmelin en profitant pour s’arrêter sur quelques stands.

Pierre-Yves Kohler a ouvert la partie officielle avec ces mots : « Enfin je vous vois, enfin nous nous retrouvons à Moutier, capitale mondiale des microtechniques durant quatre jours ». Il en a profité pour remercier les exposants, qui ont fait confiance à la manifestation en lui laissant leurs avances de l’édition annulée en 2020 pour lui permettre de passer le cap de la pandémie. Pour son directeur, ce salon est l’occasion de faire rayonner le savoir-faire de l’Arc jurassien tout autour de la planète. Le ton s’est montré plus tempéré avec le discours de Guy Parmelin qui a évoqué la guerre entre l’Ukraine et la Russie. Selon le conseiller fédéral, ce conflit bouscule à nouveau notre économie et avec elle les perspectives d’une reprise qui s’annonçait très encourageante. Il a conclu avec un message d’espoir en évoquant les principaux atouts de la Suisse, qui sont selon lui la formation, l’innovation et la compétitivité.

 

« Dans cette région du pays, on a connu des crises, mais on s’est toujours relevé », souligne Guy Parmelin

De leur côté, les 440 exposants du monde de la précision sont prêts à présenter leurs nouveautés, à nouer des contacts et à faire des affaires. Alors que les organisateurs attendent 12'000 visiteurs, le public a déjà envahi les allées dès les premières heures d’ouverture. /emu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus