Le monde en cause : l’Allemagne se met au gaz liquéfié

Le pays a récemment lancé la construction d’un terminal sur la mer du Nord pour remplacer le ...
Le monde en cause : l’Allemagne se met au gaz liquéfié

Le pays a récemment lancé la construction d’un terminal sur la mer du Nord pour remplacer le gaz russe par cette alternative importée des États-Unis ou du Moyen-Orient

Un terminal permettant d'accueillir du gaz naturel liquéfié est en construction dans la mer du Nord, à Wilhelmshaven. (Photo : AP Photo/Michael Sohn). Un terminal permettant d'accueillir du gaz naturel liquéfié est en construction dans la mer du Nord, à Wilhelmshaven. (Photo : AP Photo/Michael Sohn).

En Allemagne, depuis la guerre en Ukraine, le pays cherche à réduire sa dépendance énergétique envers la Russie. L'une des pistes est de remplacer le gaz de Moscou par du gaz naturel liquéfié, du GNL, importé des États-Unis ou du Moyen-Orient. Or l'Allemagne ne possède pas encore de terminal de GNL. Depuis six mois, elle s'active pour en construire un à Wilhelmshaven, sur la mer du Nord. L’infrastructure pourrait commencer à fonctionner avant Noël. Notre correspondante en Allemagne, Delphine Nerbollier, s'est rendue sur place pour l’inauguration de cet embarcadère. Reportage :