Des mesures impopulaires au budget 2024 de Porrentruy

Jeudi soir, le Conseil de ville de Porrentruy devra se prononcer sur un budget 2024 équilibré ...
Des mesures impopulaires au budget 2024 de Porrentruy

Jeudi soir, le Conseil de ville de Porrentruy devra se prononcer sur un budget 2024 équilibré grâce à de nombreuses économies

Mesures d'économie pour remettre à flot Porrentruy. Photo d'archives Mesures d'économie pour remettre à flot Porrentruy. Photo d'archives

Un budget impopulaire, mais équilibré sera présenté jeudi soir à Porrentruy. Le Conseil municipal a réalisé de nombreuses économies pour parvenir à une perte de 87'000 francs au budget 2024. Parmi les mesures, on peut citer une baisse des investissements à 2,2 millions de francs, le non renouvellement d’un poste de travail, une ponction salariale pour les collaborateurs de 1,9% qui est compensée par un renchérissement de 2,4%, une réduction de 5% sur l’ensemble des rubriques en mains municipales, une baisse des subventions de 5% octroyées aux associations, ou encore une augmentation du taux de la taxe immobilière de 1,5 à 1,6‰. L’exécutif a renoncé à l’augmentation de la quotité d’impôt, mais envisage cette ultime mesure si la situation financière de la ville ne s’améliore pas. « Tout le monde se serre la ceinture pour ce budget 2024 et ce sans aide comptable », indique le conseiller municipal en charge des finances. Alain Theilkaes rappelle que les réserves pour politique budgétaire seront certainement vides une fois les comptes 2023 présentés le printemps prochain. Et l’ensemble des bâtiments et terrains ont déjà été revalorisés. Les autorités municipales craignent surtout de manquer de cash-flow. Si Porrentruy devait se retrouver avec un découvert au bilan, les dispositions cantonales imposeraient un plan de mesures pour retrouver une situation saine dans les cinq ans. « On a dû prendre nos responsabilités au sein du Conseil municipal et avec courage », relève Alain Theilkaes.


Un Conseil de ville animé en perspective

Ce budget 2024 risque d’animer les débats jeudi soir. Lors de la présentation en commission des finances, quatre membres l’ont préavisé favorablement alors que les quatre autres se sont abstenus. Alain Theilkaes est tenu au secret des délibérations, mais il précise que l’augmentation de la taxe immobilière et les efforts demandés aux collaborateurs ont suscité des réactions. /ncp


Actualités suivantes

Articles les plus lus