Finances cantonales : le PLRJ milite pour des mesures urgentes

Le Parti libéral-radical jurassien réagit aux comptes 2023 déficitaires de l’Etat. Il ne veut ...
Finances cantonales : le PLRJ milite pour des mesures urgentes

Le Parti libéral-radical jurassien réagit aux comptes 2023 déficitaires de l’Etat. Il ne veut pas que la dette se creuse davantage, ni une hausse d’impôts

Le PLRJ veut de l'action pour assainir les finances de l'Etat jurassien. (Image libre de droit) Le PLRJ veut de l'action pour assainir les finances de l'Etat jurassien. (Image libre de droit)

Le Parti libéral-radical jurassien estime que des mesures urgentes s’imposent face à la situation financière du canton. Il a réagi ce vendredi aux comptes 2023 de l’Etat, qui bouclent sur un déficit de près de 12 millions de francs, ou réellement de 37 millions avant le prélèvement dans la réserve. Le PLRJ indique que les autorités n’auront pas d’autres choix que d’augmenter les impôts si elles ne se penchent pas rapidement sur les questions structurelles. Le parti estime par ailleurs qu’il faudra se questionner sans tabou sur la pertinence de maintenir à tout prix certaines prestations à l’interne, et sur la répartition des charges entre le canton et les communes. Il note encore que le Plan équilibre 22-26 aurait dû être appliqué immédiatement dans son intégralité.

Outre la réduction des charges, le PLRJ veut qu’une réflexion soit menée sur l’augmentation des recettes. Selon lui, le canton doit tout mettre en œuvre pour attirer de nouvelles entreprises dans des secteurs à forte valeur ajoutée, puis attirer de nouveaux contribuables.

Les libéraux-radicaux jurassiens soulignent enfin que la dépendance du canton du Jura à la BNS ne permet pas de mener une politique budgétaire solide et stable. Il rappelle sa volonté de ne plus prendre en compte les versements de la Banque nationale suisse dans l’élaboration des budgets. /comm-rch


Actualités suivantes