Un SIAMS particulièrement « dynamique » referme ses portes

La 12e édition du salon des microtechniques s’est terminée ce vendredi soir à Moutier. Plus ...
Un SIAMS particulièrement « dynamique » referme ses portes

La 12e édition du salon des microtechniques s’est terminée ce vendredi soir à Moutier. Plus de 14'000 personnes ont visité l’événement durant quatre jours

Le SIAMS a enregistré plus de 14'000 visiteurs pour sa 12e édition. (Photo : Georges Henz) Le SIAMS a enregistré plus de 14'000 visiteurs pour sa 12e édition. (Photo : Georges Henz)

Qualité et quantité étaient au rendez-vous cette année pour le SIAMS. La 12e édition du salon des microtechniques a refermé ses portes ce vendredi soir à Moutier sur un bilan positif. Plus de 14'000 visiteurs ont arpenté les allées du Forum de l’Arc durant les quatre jours de l’événement, soit quasiment le même nombre qu’il y a deux ans. Alors que certains s’attendaient à un salon plutôt morose au vu de la situation économique actuelle, les exposants ont globalement ressenti une bonne dynamique, selon le directeur du SIAMS. « Une dame m’a expliqué avoir signé beaucoup de contrats, ce qui ne lui était jamais arrivé en 30 ans », explique Pierre-Yves Kohler.

Pierre-Yves Kohler : « Plusieurs exposants nous ont dit qu’ils n’avaient jamais vu ça »

Un top et un flop

Cette année, les entreprises avaient fourni un effort particulier pour rechercher du personnel dans le cadre du salon. Une liste de 130 postes vacants a été largement distribuée et des dizaines d’annonces publiées sur la plateforme en ligne du SIAMS. « De nombreuses personnes sont venues chercher la liste pour se présenter sur les stands. Nous n’avons pas encore de retours pour savoir si des contrats de travail ont été signés, mais l’opération a bien fonctionné », souligne Pierre-Yves Kohler. Autre nouveauté, la plateforme de co-voiturage a, en revanche, fait un flop. Seuls neuf utilisateurs ont été recensés, alors que son développement a coûté plusieurs milliers de francs. Le concept pourra toutefois être repris en 2026.

Pierre-Yves Kohler : « Si on doit les faire parquer loin avec des navettes, ça vient tout de suite plus compliqué »

L’avenir des parkings en question

En ce qui concerne les parkings, le salon pourrait potentiellement perdre 400 à 450 places destinées aux exposants en 2026. Des constructions pourraient, en effet, être lancées dans le secteur des Laives et sur le parking du restaurant de l’Indus. Les organisateurs du SIAMS ont ainsi initié des discussions avec la commune pour trouver des solutions afin d’éviter un « gros problème », selon le directeur du salon.

Le prochain SIAMS est d’ores et déjà agendé du 21 au 24 avril 2026 à Moutier. /comm-alr


 

Actualités suivantes